Vous êtes ici › Les groupes / artistesCMichel Colombier › Capot pointu

Michel Colombier › Capot pointu

  • 2005 • Play Time 8646172 • 1 CD digipack

16 titres - 46:35 min

  • 1/ Lobellia (3:30) - 2/ Turlututu capot pointu (2:18) - 3/ Du fond de mon lit (2:41) - 4/ Soleil (2:42) - 5/ Suite n° 12 (2:02) - 6/ Le labyrinthe (3:14) - 7/ L'étrange voyage de M. Brendwood (3:02) - 8/ La rose de papier (3:36) - 9/ Rose (2:12) - 10/ Canon (3:46) - 11/ The big team (2:43) - 12/ Frère Convers (3:33) - 13/ Copain Coplan, par Frank Alamo (2:41) - 14/ Les ennuis commencent (1:24) - 15/ L'attaque du Mindoubia (2:39) - 16/ Just keep on walking (2:45)

enregistrement

Studio de la Gaîté, Paris, France, 1969

line up

Eddy Louiss, Michel Colombier (arrangements et direction musicale, voix), Raymond Gimenes, Francis Darizcuren, André Arpino (section rythmique), Robert Fitoussi, Nicole Darde, José Bartel, Philippe Monet, Annie Vassiliu (voix).

remarques

Sur cette réédition digipack au son remastérisé figurent en bonus les titres 13 à 16, musiques des films "Coplan, agent secret FX 18" (1964) et de "La femme fatale" (1969), qui ne déparent absolument pas l'ensemble.

chronique

Styles
chanson
pop
Styles personnels
jazz/symphonique/chanson française

Michel Colombier fut et restera un homme de l'ombre, à l'influence aussi considérable que méconnue. Ça n'était d'ailleurs pas pour lui déplaire. Ses titres de gloire en solo peuvent se résumer à quelques célèbres génériques d'émissions de télévision françaises dans les années 1960, des musiques de film ("L'alpagueur" vous est chaudement recommandé), ainsi qu'une grande comédie musicale pop symphonique, "Wings", en 1971, pour beaucoup son chef-d'oeuvre. Les arrangements pour Serge Gainsbourg (Requiem pour un con, Bonnie and Clyde : de très grands moments), les jerks de la fameuse "Messe pour le temps présent", eurent un succès qui ne lui profita guère. C'est fort dommage et fort injuste. Pierre Henry, qui sut ramener la couverture à lui, dira pourtant de Michel Colombier qu'il était "un ingénieur du son très habile", ce qui, dans sa bouche, n'est certainement pas un maigre compliment. Alors qu'invente au juste Michel Colombier ? Le son cohérent de la musique pop moderne, tout simplement : cette finesse et cette intelligence qui brassent les sonorités les plus attrayantes (orchestre symphonique accompagnant des choeurs chaleureux, sons synthétiques leur venant en aide à bonne escient, rondeurs de la basse contrastant avec le tranchant des guitares, rythmiques implacables pouvant se marier à des incursions jazzy à l'orgue ou aux cuivres), un pot-pourri évitant toujours, comme par miracle, la moindre once de vulgarité. Un disque comme "Moon safari" de Air, par exemple, n'existerait pas sans lui, pas plus que les entreprises les plus insensées de Bertrand Burgalat. Mais c'est plutôt à tous les courants de la musique pop instrumentale française qu'il faudrait se référer, rock ou électronique, ainsi qu'à une myriade de faiseurs easy-listening moins doués. "Capot pointu" (1969), sur lequel Gainsbourg, mais aussi Pierre Delanoë, ou FR David (entre autres) viennent occasionnellement écrire ou pousser la chansonnette, fut son premier véritable album en solo, un disque mythique, un véritable OVNI qui pourtant sonne étrangement familier à nos oreilles modernes, allez savoir pourquoi. Bien sûr, c'est avant tout un délire entre potes, quelque chose qu'il ne faudrait surtout pas prendre trop au sérieux, l'occasion pour Michel Colombier de recycler les indicatifs qu'il a composés de "Dim dam dom" et d'une émission de radio sur Europe 1, de traverser allègrement les frontières entre genres musicaux (pop, jazz, classique, chanson française, rock) sans perdre le sourire. En cela, le disque est une totale réussite. Cependant, le caractère absurde et bon enfant ne doit pas faire oublier l'incroyable vitalité, maestria, avec lesquelles le compositeur français décore l'espace acoustique de mille trouvailles, expérimentations, richesses et luxuriances qui émerveillent aujourd'hui encore - dans cet angélisme pop qui, lui, ne pouvait être réellement crédible qu'à cette époque, et qui pourtant ne cessera de hanter des générations d'arrangeurs et orchestrateurs dans le monde.

note       Publiée le mercredi 29 mars 2006

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Capot pointu" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Capot pointu".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Capot pointu".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Capot pointu".