Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGentle Giant › Civilian

Gentle Giant › Civilian

9 titres - 37:07 min

  • 1/ Convenience (3:14)
  • 2/ All through the night (4:20)
  • 3/ Shadows on the street (3:18)
  • 4/ Number one (4:39)
  • 5/ Underground (3:48)
  • 6/ I am a camera (3:33)
  • 7/ Inside out (5:51)
  • 8/ It's not imagination (3:59)
  • 9/ Heroes no more (4:25)

enregistrement

Los Angeles, USA, 1980

line up

Gary Green (guitares), Kerry Minnear (claviers, chant, vibraphone, basse), Derek Shulman (chant, saxophones), Ray Shulman (basse, violon, guitare, percussions, choeurs), John Weathers (batterie, percussions)

remarques

chronique

Dernier chapitre d'une aventure passionnante qui aurait mérité une fin plus heureuse, "Civilian" laissera un goût amer à ceux qui s'étaient délectés auparavant de merveilles comme "Three Friends" ou "The Power and The Glory". Comme si vous étiez face à quelqu'un de malade, mais bien portant, encore en plein délire, et qui refuse de comprendre que son comportement aberrant finira par lui réserver de mauvaises surprises, de celles qui vous entraînent dix pieds sous terre. S'enfonçant donc sans complaisance dans la médiocrité, mais nullement découragé, Gentle Giant se fatigue à la recherche un nouveau souffle. Ce bol d'air, ils vont aller le prendre aux États-Unis, un pays qui les a toujours accueilli les bras ouverts, et où ils vont enregistrer leur premier disque à l'étranger pour l'étranger. Sans savoir qu'il s'agira là aussi de leur dernier... Avec une image et un son plus dur qui fait la part belle aux parties de guitares électriques, c'est vrai que ça change mais c'est pas nécessairement cela que l'on attendait. Un peu à l'instar d'un Genesis avec "Abacab" ou d'un Yes avec un "90125" (chacun dans leur genre bien sûr, et je m'attarde ici plutôt sur l'approche, par nécessairement sur la musique pratiquée), "Civilian" est un produit sur mesure, taillé pour conquérir de vastes étendues de nouveaux auditeurs, mais échouant lamentablement dans sa tâche. Si cet ultime album de Gentle Giant se révèle être meilleur que "Giant for a Day", c'est uniquement parce qu'il était humainement impossible de faire pire que ce dernier. Il ne nous reste que nos yeux pour pleurer. Triste fin.

note       Publiée le samedi 29 décembre 2001

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Civilian".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Civilian".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Civilian".

MagaGibi › lundi 3 décembre 2007 - 02:17  message privé !
Zon oublié de faire de la musique sur çui là... c'est con pasqu'ils ont l'air super content de ce qu'ils font mdr. C'est un peu comme oublier son parachute avant de sauter d'un avion, tout en étant pété de rire pendant la chute. ( le refrain du 1er morceau ressemble un peu au générique des Minipouces... ... ... Je sais pas qui s'est inspiré... )
Note donnée au disque :       
docteur.justice › mardi 23 mai 2006 - 18:27  message privé !
assez d'accord, j'aurais pas fait pire. Qqes morceaux restent supportable et les textes sont tout de même qualitatifs. Le coté rock a parfois un peu manqué a gentle avec une production au son un peu terne
Note donnée au disque :       
Nicko › dimanche 26 décembre 2004 - 00:17  message privé !
avatar
La Prog a encore frappé... --> "Si cet ultime album de Gentle Giant se révèle être meilleur que "Giant for a Day", c'est uniquement parce qu'il était humainement impossible de faire pire que ce dernier."