Vous êtes ici › Les groupes / artistesSStorm And Stress › S/t

Storm And Stress › S/t

7 titres - 58:55 min

  • 1/ We Write Threnodies. We Write With Explosions (12:29)
  • 2/ Today Is Totally Crashing and Stunned in Bright Lights (10:07)
  • 3/ Dance 'Til Record Skips Like Passengers Shift on Take Off (9:23)
  • 4/ Micah Gaugh Sings All Is All (3:03)
  • 5/ Guitar Cabinet Stack Way High Is Freedom/Gravity Gives Us Rhythm (11:16)
  • 6/ Piles of Blinkers Slip for New Years (2:17)
  • 7/ Orange Cone Made No Noise (10:20)

enregistrement

Chicago Recording Company, Chicago, USA, 1997

line up

Ian Williams (guitare, voix), Kevin Shea (batterie), Erich Emm (basse), Micah Gaugh (chant, piano)

remarques

chronique

Styles
rock
Styles personnels
alternatif > free rock

Parlons vrai. Parlons marketing. S'il fallait considérer Don Caballero comme un produit d'appel, Storm and Stress en serait un des nombreux produits dérivés. La déclinaison d'un branding à l'apparence et à la saveur similaire, se distinguant notablemment par une recherche d'arômes personnalisés, une campagne promotionnelle réorientée, visant au bout du compte à élargir son champ d'action et à inclure dans son public cible un plus large panel que celui finalement très réducteur de la simple ménagère de 30 à 40 ans. La musique de Storm and Stress est brouillon. La musique de Storm and Stress est ouverte. La musique de Storm and Stress enfin, si elle a en commun avec son grand frère son énergie débordante et son incroyable audace, a certes besoin de cadres pour s'exprimer, mais c'est pour mieux les exploser. De fait, la grammaire du projet annexe de Ian Williams a finalement ici presque plus rien de commun avec le rock, fusse-t-il noise ou alternatif. Une approche résolument free où chacun joue de son côté pour mieux construire un édifice que l'on veut dès le départ bancal. Dans l'espoir aussi de générer des accidents heureux. Je n'irais pas jusqu'à dire que chaque membre de ce trio met les doigts n'importe quand, n'importe comment et n'importe où. Par contre, je peux facilement concevoir que les amateurs de choses bien carrées aient du mal avec ce disque qui semble cultiver une fascination pour le mouvement perpetuel. Passé le cap de la digestion ma foi assez laborieuse de cet exercice singulier, pour qui parviendrait à venir à bout également des notes de pochettes dont le décryptage s'avère tout aussi difficile, apparaîtra peut-être enfin au grand jour le modus operandi du groupe américain ; une reconstruction studio d'enregistrements épars. Ça peut expliquer beaucoup de choses, mais ça n'excuse pas tout... Storm and Stress a pris le choix délibéré de graver sur cd une expérience qui a en réalité plus de raison d'être dans le cadre d'un concert, où le furtif participe à la beauté de l'instant.

note       Publiée le samedi 18 mars 2006

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "S/t" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "S/t".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "S/t".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "S/t".

baz › jeudi 29 mars 2007 - 14:22 Envoyez un message privé àbaz
Je suis pas d'accord, mais bon, c'est que mon humble avis très subjectif. Je trouve ce disque énorme, il a scotché ma platine pendant des mois et je me le réécoute toujours avec autant de plaisir. La façon dont les trois compères déconstruisent leurs chansons est tout à fait unique. Une véritable alchimie musicale, hallucinante de spontanéité, d'inventivité et d'écoute collective. Storm and stress combine avec brio mélodies pop entêtentes, rythmes syncopés passés à la moulinette, fausses boucles et grooves bancals, pour accoucher d'un disque plein d'urgence et de fraîcheur, entre "what burns" de don caballero et "trout mask replica" de Beefheart. A noter également, la prod très brute de steve albini, qui fait encore une fois merveille. Ce disque ne plaira pas à tout le monde, mais je vous invite malgré tout à y jeter une oreille plus qu'attentive. Le deuxième album, dans un style beaucoup plus pop, est également excellent.
Note donnée au disque :