Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIanva › Disobbedisco !

Ianva › Disobbedisco !

cd • 11 titres

  • 1Intro-colpo di maglio
  • 2La ballata dell'ardito
  • 3Vittoria mutilata
  • 4XII-IX-MCMXIX : di nuovo in armi
  • 5Tango della menade
  • 6Sangue morlacco
  • 7Per non dormire
  • 8Traditi
  • 9Fuoco a Fiume
  • 10Muri d'assenzio
  • 11Outro-Amor sola Lex

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré, mixé et masterisé par Francesco La Rosa

line up

Mercy (chant), Stefania T. D'Alterio (chant), Argento (guitare sèche, basse, guitare électrique), Francesco La Rosa (percussions, batterie, programmation), Fabio Gremo (guitare classique, programmation), Fabio Fabbri (trombone), Azoth (basse), Giuseppe Spanò (piano), Riccardo Casazza (accordéon)

remarques

chronique

Styles
ovni inclassable
Styles personnels
cabaret rock folk néoclassique génial

Et ça recommence...je suis là, tout bloqué, nerveux, le doigt hésitant...Il faut dire que j'ai entre les mains un chef-d'oeuvre comme je n'en avais plus eu depuis longtemps, et à chaque fois, c'est la même crainte, celle de ne pas trouver les bonnes paroles pour exprimer la formidable somme d'émotions contenue dans cette galette, la peur de tant exagérer que d'aucun se sentiraient déçus...Ianva, je m'y suis intéressé car je me suis rendu compte que le chanteur n'était autre que le doué Mercy dont j'avais adoré le timbre profond et poignant, que ce soit au sein de Malombra (projet gothic metal progressif) ou de Helden Rune (plus dans une voie gothic rock). Tonnerre ! Ce type chante divinement bien et il le prouve une fois de plus avec Ianva. 'Disobbedisco !', ce n'est pas un simple disque, c'est une véritable fresque, quasi cinématographique avec pour toile de fond l'Italie de la fin de la première guerre, des frasques du poète-soldat Gabriele d'Annunzio qui s'empara de la ville de Fiume pour l'offrir à l'état italien, geste non reconnu qui vexa l'homme qui y proclama une république libre et éphémère, un rêve utopique ici vécu de l'intérieur, comme une saga. Il y a donc dans la musique de Ianva quelque chose de flamboyant, d'héroique (beaucoup de roulements de tambours) mais aussi de très intimiste et de poignant (la fin de 'Muri d'assenzio'). Mêlant inspirations cabaret ('Tango della nemade' magnifiquement interprété par Stefania T.D'Alterio, 'Amor sol Lex'...), néoclassiques avec des touches de rock cinématographique, de dark folk et de chanson populaire, les musiciens nous emmènent au son des cordes, des accordéons, des cuivres et du piano dans ce tourbillon de passion désespérée, cette formidable soif d'absolu et d'idéal. Et l'on a envie de croire, de pleurer, de rire, d'applaudir au milieu de ces soldats qui sont tous un être humain, un destin, une volonté à l'image de ce Gabriele d'Annunzio tout investi de ses rêves. On partage leur quête, leurs illusions, la fin de leur rêve aussi...et c'est beau, divinement beau ! Que ce soit dans les passages les plus épiques comme les parties plus mélancoliques, Ianva trouve le ton juste. Inutile de préciser que le livret est lui aussi de toute beauté, richement illustré de photos d'époque, de textes...Un disque éblouissant.

note       Publiée le mardi 14 mars 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Disobbedisco !".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Disobbedisco !".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Disobbedisco !".

Alptraum › mardi 17 mai 2011 - 23:13  message privé !

"Affreusement faux" ? J'aimerai te voir chanter à sa place ^^ C'est tout simplement génial

Note donnée au disque :       
Arno › jeudi 26 novembre 2009 - 23:45  message privé !

J'ai vraiment du mal avec la voix du chanteur... c'est certes investi, mais c'est affreusement faux...

empreznor › mercredi 22 juillet 2009 - 19:57  message privé !

ca faisait longtemps que je n'avais pas ete secoué comme ça par du neo(folk). chef d'oeuvre.

Note donnée au disque :       
Solvant › samedi 4 juillet 2009 - 22:08  message privé !

Ce groupe c'est la version lumineuse de l'obscur groupe bm Cobalt. Aussi bons & frais, l'un que l'autre.

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › samedi 4 juillet 2009 - 21:51  message privé !
avatar

pas du tout ovniesque, mais effectivement renversant. Un grand merci Twily pour m'avoir contaminé au folk noir

Note donnée au disque :