Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGentle Giant › Interview

Gentle Giant › Interview

7 titres - 36:44 min

  • 1/ Interview (6:50)
  • 2/ Give it back (5:12)
  • 3/ Design (5:01)
  • 4/ Another show (3:30)
  • 5/ Empty city (4:39)
  • 6/ Timing (4:38)
  • 7/ I lost my head (6:54)

enregistrement

Angleterre, 1976

line up

Gary Green (guitares), Kerry Minnear (claviers, chant, vibraphone, basse), Derek Shulman (chant, saxophones), Ray Shulman (basse, violon, guitare, percussions, choeurs), John Weathers (batterie, percussions)

remarques

chronique

Le dernier véritable bon album de Gentle Giant. Je l'écris en première ligne pour capter au passage l'attention des quelques personnes qui se seraient perdus en chemin. Jugé durement par ses fans comme le début de la fin, je ne parviens pas à comprendre pourquoi "Interview" continue à être snobé de la sorte. S'il est inégal, il rappelle aussi à la face du monde à quel point Gentle Giant est un groupe attachant et capable. "Interview" est un retour à l'énergie communicative de "The Power and The Glory". La plage titre et "Another Show" en sont les exemples le plus frappant. Pour tout dire, je pense même que Gentle Giant n'a jamais sonné aussi rock. Mais encore faut-il être convainquant. Il l'est ! Ça n'empêche pas le groupe de continuer à alimenter sa musique de tas de petites touches impressionnistes qui la rend si unique (le dialogue permanent entre la basse de Ray Shulman et les petits ponts aux claviers de Kerry Minnear qui font mouche à chaque fois). Je ne serais pas surpris d'apprendre que la raison de ce lynchage trouve sa source dans le titre "Give it Back", un titre, un seul, qui a le malheur - pour certains - de tâter du reggae. Pourtant, ce titre regorge d'idées, à croire que tout le monde se soit donné le mot et ait zappé le morceau dès les premières secondes ; j'en veux pour preuve le passage en contrepoint joué de concert par le vibraphone et la guitare en plein milieu du titre. Contrepoint toujours avec "Design" qui pousse encore plus loin - si cela eût été possible - les arrangements décalés et dissonants de "Knots". Certes, à partir d'"Empty City", l'album semble tout doucement se laisser glisser sur une pente savonneuse, "I lost my Head" faisant figure de pâle copie de "In a Glass House". Néanmoins, un album moyen de Gentle Giant - à considérer qu'il le soit, moyen - restera toujours au-dessus de la norme. Qu'on se le dise !

note       Publiée le samedi 29 décembre 2001

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Interview" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Interview".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Interview".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Interview".

Dun23 › samedi 19 mai 2012 - 14:28 Envoyez un message privé àDun23

Je l'aime beaucoup, I lost my head, moi! Bon disque, en deçà d'une sacrée discographie mais malgré tout bon! Et Give it back est loin d'être un plantage. Mais il est vrai qu'il reste moins dans la tête que ces prédécesseurs.

Note donnée au disque :       
bubble › jeudi 30 juin 2011 - 11:41 Envoyez un message privé àbubble

Les titres sont biens mais c'est plutôt au niveau de l’édition de l'album . Le coup des passages d'interview etc ; c’était une mauvaise idée; ça fait perdre le rythme . je sais pas il y a une impression de mou sur l'ensemble . Trop de titre commence trop bas avec des séquences totalement inutile . Disons que c'est le concept de l'album mais ça ne fonctionne pas je trouves . je zap constamment ces petites plages sonore introductif . Sinon les titres en eux même sont très bon c'est plutôt l'agencement en album qui est raté

Brainback › mardi 17 mai 2005 - 07:21 Envoyez un message privé àBrainback
Interview a été réalisé très rapidement, et les Giants ont toujours regretté de ne pas avoir eu le temps de mieux développer le successeur de Free Hand, qui semblait annoncer des lendemains qui scintillent. Nizarrement, je trouve que c'est leur disque le plus spontané et le plus entraînant. Une belle réalisation, avant la chute...
Note donnée au disque :