Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTears For Fears › Songs from the big chair

Tears For Fears › Songs from the big chair

  • 1999 • Mercury 558 106-2 • 1 CD

cd • 15 titres

  • 1Shout
  • 2The working hour
  • 3Everybody wants to rule the world
  • 4Mothers talk
  • 5I believe
  • 6Broken
  • 7Head over heels/broken (live)
  • 8Listen
  • 9The big chair
  • 10Empire building
  • 11The marauders
  • 12Broken revisited
  • 13The conflict
  • 14Mothers talk (U.S remix)
  • 15Shout (U.S remix)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Roland Orzabal (chant, guitare, claviers, piano), Curt Smith (chant, basse)

Musiciens additionnels : Will Gregory (saxophone), Ian Stanley (claviers), Manny Elias (batterie), Chris Hughes (batterie), Jerry Marotta (saxophone), Mel Collins (saxophone), Neil Taylor (guitare), Andy Davis (piano), Annie McCraig, Marilyn Davis, Sandy McLelland (choeurs)

remarques

chronique

Quoiquoiquoiquoi ? Mais que fait cet album sur Guts ? Gnagnagnagna...on connaît la chanson. Certes, Tears for fears, ce n'est pas Morbid Angel ni Christian Death, pourtant après un premier album new wave efficace et convainquant et avant de découvrir la soul et je ne sais quoi pour pondre 'Sewing the seeds of love', le duo a sorti un second album de pop réellement intéressant dans une veine vaguement 'Depeche modesque'. Certes, si on se base sur 'Everybody wants to rule the world', ballade légère et insipide, on ne va pas aller bien loin, mais il y a LE hit 'Shout' aux percussions hantées, aux nappes lourdes, aux vocaux passionnés, le très bon 'Head over heels' (Dieu que les vocaux évoquent Depeche Mode !), rock mi-amer aux accents envoûtants, 'I believe', sobre, jazzy, mélancolique ou encore 'The working hours', morceau new wave rock un brin démodé mais auquel le chant convaincu de Roland Orzabal confère un charme certain (plus que le saxo trop omniprésent en tous cas), pareil pour 'Broken' qui remplace heureusement par de bonne guitares et le thème de 'Head over heels' l'odieux instrument à vent. Je vous l'accorde, il y a la bouse 'Mothers talk' avec ses cuivres synthétiques dépassés, 'Listen' qui malgré un clavier mélancolique et des bonnes idées (les bruitages bizarres en arrière-fond) pèche sur le chant trop niais (entre Roland et Curt, la différence est aussi notable qu'entre Dave Gahan et Martin Gore). Mais attendez, j'ai gardé le meilleur pour la fin car l'édition cd a la bonne idée de proposer des bonus dont l'excellent 'The big chair', la pièce la plus expérimentale de l'album; rythmée par des bruits de couteaux que l'on frotte, de gouttes qui tombent, de montées de synthés bizarres et de discrets roulements de batterie en arrière-fond et autres samples, elle me paraît révélatrice de l'aspect le plus créatif de Tears for fears (un scandale d'en avoir fait des faces B!). Sans compter que 'Empire building' oscille dans une voie similaire mais en plus rythmée (sorte d'EBM ralenti). Je suis certain que si je passais ce titre (instrumental) sans en mentionner l'interprète, personne ne saurait le reconnaître. 'The marauders' est sympathique, sans plus mais on peut apprécier le relecture de 'Broken' avec des vocaux déformés. Pour la fin, 'The conflict' et les remixes de 'Shout', et surtout de 'Mothers talk' (qui réussissent l'exploit de le rendre plus insupportable que l'original) sont sans intérêt. Sans être un chef-d'oeuvre, voilà un disque accrocheur, créatif, avec un hit qui a réellement marqué son temps.

note       Publiée le lundi 27 février 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Songs from the big chair".

notes

Note moyenne        14 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Songs from the big chair".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Songs from the big chair".

Alfred le Pingouin › samedi 13 juin 2020 - 22:27  message privé !

Une tuerie.

Note donnée au disque :       
Richard › lundi 8 juillet 2019 - 19:15  message privé !

Séquence nostalgie hier soir au festival de Beauregard près de Caen. Le duo (pour ceux qui y sont sensibles) réussit pleinement à transmettre sa sensation madeleine de Proust. La voix d'Orzabal est toujours aussi belle, puis entendre les hits de cet album repris par plus de 20 000 personnes dans ce cadre toujours aussi beau, à la nuit tombante, c'est peut-être un peu fleur bleue, mais la dose de frissons est bien là.

Dane › dimanche 28 février 2016 - 09:38  message privé !

4 cd, 2 dvd, ça fait 6 chaises c'est un peu logique finalement...

Note donnée au disque :       
Hazincourt › samedi 27 février 2016 - 12:59  message privé !

Il y a une superbe édition "BOX Remastered - 30th Anniversary" avec 4cd et un dvd ! CD1 : Songs From The Big Chair + B-Sides CD2 : Edited Songs From The Big Chair CD3 : Remixed Songs From The Big Chair CD4 : Unreleased Songs From The Big Chair !

Dane › samedi 27 février 2016 - 12:18  message privé !

J'ai l'édition cd 8 titres, je reviens avec plaisir sur les titres qui n'ont pas été des singles. Étant gamin je ne pouvais pas écouter "I believe" et je me dis maintenant que c'est un sacré morceau. Les faces B sont présentes sur la compil "Saturnine Martial & Lunatic", je vais la ressortir pour écouter ça.

Note donnée au disque :