Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLucie Cries › Res non Verba

Lucie Cries › Res non Verba

cd • 10 titres

  • 1Reconquista
  • 2Peste de cristal
  • 3Sophia
  • 4Les fils de Cain
  • 5Croisade arctique
  • 6Panem et Circenses
  • 7Tocsins et testament
  • 8Le jugement d'Osiris
  • 9Le talisman de la muse
  • 10Hydromel et délices

enregistrement

Studio Quasar, Rouen, France, août 1993

line up

Olivier Paccaud (chant, basse), Stéphane Vignon (guitare), Frédéric Bertin (guitare), Marc le Gigan (batterie)

chronique

Après quatre maxis, un line-up soudé et stabilisé, l'heure du premier album a sonné pour Lucie cries et le moins que l'on puisse dire est que ce 'Res non verba' ne déçoit pas. Le groupe a profité de ses cinq premières années de vie pour affuter ses armes et ce sont des musiciens assurés qui entrent en studio. Très vite, la cold wave des débuts avait été abandonnée pour un son plus éléctrique et sombre, héritier de Play dead, 1919, Red Lorry Yellow Lorry; en pleine possession de leurs moyens, nos Français peuvent dès lors se permettre d'en user à leur guise et d'y explorer plusieurs registres émotionnels. On passe ainsi de la rage ('Les fils de Cain'), à des choses plus torturées ('Reconquista', 'Le Jugement d'Osiris...), voir mélancoliques ('Hydromel et délices'). Les compositions s'articulent entre structures classiques pour rythmique plombée et guitares sales, mais quand le ton s'oriente vers la tristesse, les guitares peuvent se faire plus cristallines. Le chant de Olivier, clair et mélodique, émerge au dessus de l'énergie noire de la musique mais se teinte de rage par moment ('Les fils de Cain', 'Panem et Circenses'). Si les textes paraissent désuets, il n'en est rien; derrière les métaphores antiques se cache une critique acerbe des abus de la télévision ('Peste de cristal'), la manipulation des masses ('Panem et Circenses') et autres travers de la société. Les compositions sont d'une qualité éblouissante (écoutez donc le riff d'intro de 'Panem et Circenses', la mélodie de 'Reconquista', le final poignant de 'Sophia' ou la mélancolie de 'Hydromel et délices'). Des actes, pas des paroles ! Bien dit, les gars, ce disque parle pour vous.

note       Publiée le dimanche 26 février 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Res non Verba".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Res non Verba".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Res non Verba".

LOLE › vendredi 18 juillet 2008 - 19:26  message privé !
En un mot Bravo !!! pour un premier album je trouve que c'est un coup de maitre
cimetiere › dimanche 26 août 2007 - 13:51  message privé !
J'aime enormement ce disque ! Je trouve les compos vraiment talentueuses, la voix trés sincère. Un trés grand groupe. Bravo
Note donnée au disque :       
MightyJayM › mercredi 28 février 2007 - 00:16  message privé !
Un point en moins pour un "Hydromel et délices" vraiment poussif. Par contre, tout le reste est très fort et le chanteur est déjà très convaincant sur les phrasés agressifs (même s'il atteindra le sommet de son art sur "Nihil Ex Nihilo"). Petite préférence pour "Panem et Circenses".
Note donnée au disque :       
super_mouton › mercredi 30 août 2006 - 20:40  message privé !
J'aime beaucoup la partie musicale, mais j'encadre pas du tout la voix...
Note donnée au disque :