Vous êtes ici › Les groupes / artistesPProject Pitchfork › Io

Project Pitchfork › Io

cd • 11 titres

  • 1Io
  • 2The gate
  • 3The silver thread
  • 4Carrion
  • 5The seeker
  • 6The swamp of secrecy
  • 7Terra Incognita
  • 8Renascence
  • 9Antidote
  • 10Equilibrium
  • 11Conclusion

line up

Peter Spilles (chant, musique), Patricia Nigiani (musique, chant), Dirk Scheuber (musique)

remarques

chronique

Un coup d'oeil à la pochette suffit, 'Io' a toutes les chances d'être pour Project Pitchfork l'album de la maturité, ce que confirme l'écoute. Nos Teutons ont réussi à composer un disque plus mélodique, fouillé au niveau des atmosphères, sans perdre pour autant l'énergie noire des premiers opus. On sent simplement qu'ils maîtrisent totalement leur matériel et qu'ils ont une idée précise de ce qu'ils veulent obtenir. Du coup, l'héritage EBM a étouffé une part de son agressivité pour ne conserver que l'efficacité du rythme et l'aspect sombre a pris le dessus. Peter Spilles module davantage sa voix, sait la rendre moins sauvage ('The seeker') ou au contraire l'appuyer quand celà est nécessaire. Le travail sur les sonorités est très bon, sur des rythmiques travaillées, le groupe sait poser LA petite touche mélodique imparable ('The swamp of secrecy', 'Terra Incognita', 'Renascence'...). Ainsi, Project Pitchfork n'est pas seulement une machine à produire des tubes pour les dancefloors mais bien un groupe capable de décliner une palette d'émotions plus large. Même si cet aspect ne sera pas celui privilégié pour la suite de leur carrière, 'Io' reste leur chef-d'oeuvre.

note       Publiée le jeudi 23 février 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Io".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Io".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Io".

deadmoney › vendredi 18 octobre 2019 - 21:57 Envoyez un message privé àdeadmoney

Un album extraordinaire, au sens propre: il est unique non seulement dans la discographie de Project Pitchfork, mais il l'est aussi plus généralement, vis-à-vis de ce qui se fait généralement dans l'EBM/New Wave/etc. Rien dans l'album n'est à jeter, et deux chansons en particulier méritent d'être recommandées plus que les autres: "The Gate" et "Carrion" (qui a d'ailleurs son propre single, mérité). Vraiment dommage qu'aucun autre album de ce groupe ne soit aussi bon que celui-ci.

Note donnée au disque :       
Dead26 › samedi 7 mai 2016 - 18:34 Envoyez un message privé àDead26

Magique cet album, mon préféré avec le mcd Souls/Island. Quand je pense à ce qu'ils font maintenant, bien dommage !

Note donnée au disque :       
Aiwass › mercredi 8 août 2007 - 02:12 Envoyez un message privé àAiwass
Allez, 6/6, ce disque est sublime et terriblement envoûtant, de la new wave mystique sortie d'une nébuleuse inconnue...
Note donnée au disque :       
Aiwass › mardi 7 août 2007 - 12:43 Envoyez un message privé àAiwass
En voilà un joli disque... l'aspect EBM est toujours présent, donc les rythmiques sont très basiques et dansantes, mais capables de changer inopinément au cours d'un morceau tubesque ; les mélodies synthétiques et les changements d'ambiances qui se déploient par dessus sont d'une grande richesse et d'un raffinement incroyable, on passe dans plusieurs mondes pop/dark wave envoûtants, genre "Antidote" avec sa mélodie conne comme la lune mais magnifique (dommage qu'il y'aie ce refrain un peu pouet-pouet cacahuète), les sublimes "Renascence" et "Terra Incognita", avec son ambiance Blade Runner, et aussi "The Silverthread", qui passe par plusieurs phases mélodieuses... l'influence de la new wave et de la synth pop des années 80 est très importante, l'exemple le plus flagrant est sûrement "The Gate" dont la première minute semble sortie d'un Visage ou d'un Depeche Mode des jeunes années... "Equilibrium" commence assez kitsch avec ses cuivres synthé à la Vangelis, mais se rattrape en beauté sur le milieu... les titres sont tous très différents et portent en leur sein une pliéade d'interludes ambient ou electro sublimes qui coupent les chansons entre elles, et parfois, en elles... les synthétiseurs utilisés rendent un son très organique et chaleureux, ce qui change de l'electro-pop style Covenant... dans l'ensemble un album magnifique. La voix du chanteur demande juste un certain temps d'adaptation.
Note donnée au disque :