Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAlien Sex Fiend › Information overload

Alien Sex Fiend › Information overload

cd • 9 titres

  • 1Information overload
  • 2Motherfucker burn
  • 3Baby
  • 4Drug
  • 5Gotta have it
  • 6Lord of the sexual matrix
  • 7Kiss arses
  • 8Voices
  • 9Five to one

line up

Nik Fiend (chant, guitare, scratching), Mrs Fiend (claviers, basse, programmation, samples)

remarques

chronique

Styles
gothique
batcave
Styles personnels
electro batcave expérimental

Enfin ! Un album, un vrai ! Pas un best of/live/compilation/bidulechose, un disque tout neuf enregistré dans un studio, incluant des morceaux nouveaux, jamais entendus...Il aura fallu l'attendre celui-là, mais visiblement les Alien Sex Fiend n'ont toujours pas jeté l'éponge. Il est évident qu'après des années de compilation, de live et de rééditions, c'est avec suspicion que les oreilles se sont se sont tendues vers cette galette nouvelle. Définitivement réduit au seul duo des époux Fiends, 'Information overload' va tenter de nous démontrer en neuf chansons que le groupe n'a rien perdu de sa mordante énergie batcave tout en sachant s'adapter à son temps. L'essai est maladroit mais pas complètement raté. Niveau intégrité, pas de souci, nos vampires n'ont pas dévié d'un iota et nous balancent des morceaux de huit minutes en moyenne sans se soucier le moins du monde de savoir si c'est commercial ou non. Mélodiquement, on ne retrouve pas forcément la qualité des premiers disques mais tout de même, une certaine fraîcheur; le couple Fiend marie ses touches les plus pêchues dans une pure tradition post-punk (la reprise des Doors, 'Five to one') légèrement en retrait avec son côté atmosphérique expérimental, voir carrément atmosphérique. Ce dernier ayant toujours été à la fois la marque d'une identité audacieuse et la faiblesse du groupe, on découvre avec bonheur que ça tient bien la route cette fois, que le côté hypnotique est efficace et qu'on s'y plonge avec bonne grâce. Je ne dis pas qu'il n'y a pas de longueur mais on est loin de ratages comme 'Another planet' ou 'Curse'. En fait, le problème est que ce cd manque de titres réellement marquants, de nouveau hit qui supplanteraient 'Ignore the machine', 'Trip to the moon' et autres 'Smells like shit' dans l'imaginaire collectif. Dilemme...faut-il y voir un manque d'inspiration ou saluer l'audace d'une formation qui ne mange pas de ce pain ? Pas facile à trancher car si on cherche en vain LA surprise, rien n'est vraiment à jeter dans cet album qui se présente comme une sorte d'expérimentation techno-batcave. Du coup, le challenge s'annonce de taille, il est clair que 'Information overload' ne suffira pas à ramener Alien sex fiend sur le devant de la scène et que tout dépendra de la manière dont ils gèreront le futur; toutefois la première pierre est posée.

note       Publiée le mardi 21 février 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Information overload".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Information overload".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Information overload".

~ ¥oµggø ~ › mercredi 22 mars 2006 - 23:24  message privé !
Je désire revoir mon jugement. En effet ma première réaction était une réaction à froid mais aprés maintes écoutes je le trouve effectivement différent du reste de la discographie de ASF mais néanmoins trés bon ! Et "Motherf**ker Burn" est un véritable hit je trouve !!!
Note donnée au disque :       
~ ¥oµggø ~ › mercredi 22 février 2006 - 14:18  message privé !
Ce groupe un groupe phare de la scène batcave, voir même de la scène gothique en général. Ce sont de véritable légendes !! Je suis un grand admirateur de leur oeuvre, je manque donc sans doute d'objectivité, mais perso je trouve cet album pas si mal, peut-être pas à la hauteur de nos espérance mais ça reste du bon Alien Sex Fiend ! J'apprécie particulièrement la chanson "Baby" sur la prolifération du porno sur le net et dans les médias.
Note donnée au disque :