Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCrowbar › Broken glass

Crowbar › Broken glass

cd • 10 titres • 37:21 min

  • 1Conquering
  • 2Like broken glass
  • 3(Can't) turn away from dying
  • 4Wrath of time be judgement
  • 5Nothing
  • 6Burn your world
  • 7I am forever
  • 8Above below and inbetween
  • 9You know (I'll live again)
  • 10Reborn thru me

enregistrement

Ultrasonic studios, New Orleans LA

line up

Jimmy Bower (batterie), Todd Strange (basse), Kirk Windstein (guitare, chant), Matt Thomas (guitare)

remarques

chronique

Broken Glass est un album charnière chez Crowbar. Il marque le retour de Jimmy Bower au sein du groupe (ce dernier ayant été aux origines de sa création, mais n'ayant jamais été batteur officiel sur un album), et le début de l'évolution de Crowbar vers un son plus gros et plus lourd... C'est aussi l'album le plus direct de Crowbar, un véritable brûlot hardcore, compact, aiguisé, enlevé ; à juste titre, "Conquering", le premier titre du disque, ouvre les hostilités sans se faire prier en vous foutant une bonne grosse torgnole énervée dans la face. La basse de Todd Strange se fait beaucoup plus férailleuse et rouillée, le son global, plus sec et poli, se prête d'ailleurs de même tout à fait à l'exercice. Les ralentissements et compos bien langoureuses sont évidemment toujours de la partie, le groupe s'y permet même quelques arrangements inédits et judicieux via synthés et piano (cf. l'excellent "Nothing"...). Si bien que, quand bien même Broken Glass a déjà perdu pas mal du charme des prods '90s, il n'en reste pas moins l'un des tous meilleurs albums de Crowbar...

note       Publiée le lundi 20 février 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Broken glass".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Broken glass".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Broken glass".

Rastignac › mercredi 6 février 2019 - 15:30  message privé !
avatar

Il me rend fada à chaque écoute celui-ci.

Note donnée au disque :       
dimegoat › mardi 5 février 2019 - 12:58  message privé !

Du temps pour l'aimer celui-là, tant le Conquering bovin me pesait sur l'estomac en ouverture, comme un cassoulet-pizza en entrée. Et puis vinrent comme d'habitude les bends suaves, les harmonies plombées et les râles crémeux. Parker Crowbar ne perd jamais.

yog sothoth › mercredi 6 avril 2016 - 13:50  message privé !
avatar

Punitif !

vargounet › dimanche 10 avril 2011 - 16:08  message privé !

Leur dernier album est vraiment très bon, entre puissance brute et mélancolie façon southern. Cet album est pas mal du tout non plus !

Note donnée au disque :