Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDestinity › Synthetic existence

Destinity › Synthetic existence

9 titres - 44:54 min

  • 1/ At the end
  • 2/ In nuclear light
  • 3/ Ex nihilo
  • 4/ Fanatic god machine
  • 5/ Evolution : devilution
  • 6/ Deconstruction of times
  • 7/ Deshumanized nature
  • 8/ Neurotic illness
  • 9/ Synthetic existence

enregistrement

Hansen studios, Danemark.

line up

Mick (chant), Zephiros (guitare), Nico (guitare), Hrafnagud (basse), Morteus (claviers), Tyrael (batterie)

remarques

Contient le clip de "Evolution : Devilution"

chronique

Styles
metal extrême
black metal
death metal
Styles personnels
death/black metal

En premier lieu, mea culpa de ma part au groupe pour avoir mis tant de temps à pondre cette chronique. Pas que le disque soit tellement mauvais qu'il me soit impossible de l'écouter non. Juste une envie d'avoir un réel recul (suite à une altercation) par rapport à "Synthetic existence", et de prendre tout mon temps pour parler de ce disque dont la promotion n'a pas vraiment souffert de ce retard (hin hin hin)... "Synthetic existence" donc. Cinquième album du groupe lyonnais, et nouveau changement musical. Destinity suit quelque peu les modes, et donne donc désormais dans le gros death à l'américaine matiné de riffs thrash-isant et autres ambiances black. Seulement, pour la première fois, c'est dans cet exercice que le groupe se montre le plus efficace et à l'aise. Gros riffs faciles, chants extrêmes et variés (on a même du chant clair bien réussi sur "Evolution : devilution"), rythmique super speeds, clavier qui s'intègre enfin bien dans la musique, oubliant un peu son influence ANNO, le disque étonne par sa qualité, surtout en comparaison des précédents. Efficace, violent, profondément death metal, alternant entre blasts "nouvelle école" (Hate eternal etc...), breaks parfois plus suédois ("Deconstruction of times") et ambiances propres au groupe (plutot black donc), Destinity semble enfin proposer quelque chose de mûri/assumé (le côté kitsch des claviers), personnel, varié et accrocheur. Attention, nous n'avons pas non plus quelque chose d'exceptionnel, juste un bon disque, puissant, bien fait, et ce n'est déjà pas mal. En revanche, pour les fans du style, méfiez-vous. Il faut déjà passer outre cette prod' ultra gonflée, affublée d'un son de caisse claire assez affreux, notamment dans les blasts, mais aussi bien se dire que le disque, à vouloir reprendre les standards internationaux (le style, la prod'...), montre une durée de vie relativement faible. Pas que les morceaux s'apprennent vite, mais à proposer toujours la même chose sur ses titres, Destinity lasse assez vite. A titre personnel, passé les dix premières écoutes, je me suis rendu compte que je n'avais pas retenu grand chose, si ce n'est que c'était mieux que le précédent... Le recul que j'ai donc tant souhaité, m'a ainsi permis de me rendre compte que ce disque souffre des même symptômes qu'un Belphegor par exemple... De même, les textes se montrent toujours aussi peu crédibles ("Neurotic illness"...).Pas très encourageant donc, mais l'écoute plus attentive fait ressortir beaucoup de choses... Surprenant de la part de ce groupe dont on n'attendait vraient pas grand chose.

note       Publiée le lundi 20 février 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Synthetic existence".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Synthetic existence".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Synthetic existence".

paysan › lundi 28 septembre 2009 - 00:21  message privé !

hum..sur qu'on l'écoute et peu s'imprime. On leur souhaite bonne route quand même, ils se font réellement plaisir sur scène et offre un bon spectacle.

Note donnée au disque :       
archeron › jeudi 23 février 2006 - 23:24  message privé !
oulah... dure la chronique... moi je le trouve très bon cet album. Une grosse surprise déjà, car j'avais déjà écouté une fois "under the smell.." que j'avais trouvé très dispensable. Mais là j'ai vraiment accroché dès la 1ère écoute. J'aime assez le mélange des bonnes grosses guitares death avec un clavier qui intervient de temps en temps, aux bons moments je trouve d'ailleurs. Grosse prod', compos inspirées, un mélange de genres réussi selon moi. En tout cas je l'écoute très régulièrement et j'apprécie chaque écoute.
Note donnée au disque :       
Ellestin › lundi 20 février 2006 - 16:26  message privé !
dix... (houla...)
Note donnée au disque :       
Ellestin › lundi 20 février 2006 - 16:25  message privé !
as-tu "vraiment" tenu dis écoutes Poky? ;-)
Note donnée au disque :       
tibo › lundi 20 février 2006 - 14:17  message privé !
"prendre tout mon temps pour parler de ce disque dont la promotion n'a pas vraiment souffert de ce retard (hin hin hin)... " Peut-être fais-tu référence au fait que cet album est le seul coup de coeur d'un site "concurrent" depuis sa sortie ? ;) Sinon, je pense la même chose que toi de cet album: bon mais c'est tout. Je ne me vois pas le réécouter dans un futur proche en tout cas.