Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGentle Giant › Acquiring the taste

Gentle Giant › Acquiring the taste

8 titres - 39:26 min

  • 1/ Pantagruel's nativity (6:53)
  • 2/ Edge of twilight (3:51)
  • 3/ The house, the street, the room (6:05)
  • 4/ Acquiring the taste (1:39)
  • 5/ Wreck (4:40)
  • 6/ The moon is down (4:48)
  • 7/ Black cat (3:54)
  • 8/ Plain truth (7:36)

enregistrement

Angleterre, 1971

line up

Gary Green (guitares), Kerry Minnear (claviers, chant, violoncelle, basse), Derek Shulman (chant, basse), Phil Shulman (saxophone, trompette, flûte à bec, chant), Ray Shulman (basse, violon, guitare, percussions, choeurs), Martin Smith (batterie, percussions)

remarques

chronique

Comme indiqué dans le livret qui l'accompagne, "Acquiring the Taste est la seconde phase de nos plaisirs sensoriels". Et en effet, le groupe met toute son énergie à créer un disque à l'atmosphère unique qui porte en lui les ombres du King Crimson de "Lizard", pour son emploi du synthé et son lyrisme, mais aussi de la scène hard rock de l'époque. Cela reste toutefois assez injuste de devoir comparer cette musique à une autre, tant elle se suffit à elle-même. Mais si je ne le fais pas, comment pourriez vous seulement imaginer de quoi je parle ? L'exploration de cet univers faussement médiéval est conforté avec un premier pas franchi ; celui de la mise en place de leurs parties vocales, de toute beauté, sans doutes les plus belles depuis les Byrds, les Beatles et Crosby, Stills, Nash & Young réunis. L'esthétique de Gentle Giant sied à merveille à celui développé par le label qui l'accueille, et tient la comparaison avec d'autres fameuses formations comme Cressida ou Gracious ! À la différence près que Gentle Giant ira au-delà de deux uniques albums. Faut-il voir en cela l'unique raison d'un succès ou, au mieux, d'une reconnaissance ? Bien plus tortueux et réfléchi qu'il n'y paraît, "Acquiring The Taste" ne trahit pas son titre ; c'est ici que Gentle Giant est vraiment en train de définir le champ de ses investigations, un album délicatement étrange et subtil, voguant dans un perpétuel équilibre précaire qui se joue de l'auditeur, ne sachant jamais à quoi s'attendre. Pleine de surprise, riche en rebondissements et en textures diverses (le dosage adéquat de synthétiseur sur "Pantagruel's Nativity"), le second disque du gentil géant s'avère être un album majeur du rock progressif qui démontre que sophistication ne rime pas nécessairement toujours avec prétention.

note       Publiée le samedi 29 décembre 2001

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Acquiring the taste" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Acquiring the taste".

notes

Note moyenne        14 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Acquiring the taste".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Acquiring the taste".

nicliot › jeudi 3 mai 2018 - 20:43 Envoyez un message privé ànicliot

Cet album sauve

Note donnée au disque :       
boumbastik › vendredi 3 octobre 2014 - 13:39 Envoyez un message privé àboumbastik

Cet album commençait à prendre la poussière sur l'étagère... Quelle bonne idée j'ai eue de le (re)mettre dans le lecteur : c'est une pure merveille. Et Pantagruel's nativity, quel morceau ! Ce groupe m'émeut, point barre.

Dun23 › samedi 19 mai 2012 - 15:19 Envoyez un message privé àDun23

Wreck tourne souvent dans ma tête...

Note donnée au disque :       
franmart › mardi 24 mai 2011 - 10:33 Envoyez un message privé àfranmart

ah Pantagruel's nativity....quelle morceau, cette musique et gentle giant ne ressemle a personne d'autre decidement, attention, musique pas facile d'acces mais une fois que l'on a pigé le truc, on s'envole haut dans le ciel.

Note donnée au disque :       
Radwish › mercredi 27 janvier 2010 - 01:06 Envoyez un message privé àRadwish

Ça fait quelques mois que je suis embrigadé dans ce son complètement barge signé Gentle Giant - merci G.O.D. - merci Progy - merci GG !

Je me suis quasiment fait toute la discographie et c'est "Acquiring the taste" mon favori. Pantagruel's nativity est un gros morceau typique de GG qui part dans tous les sens et fait penser à un mini opéra. Mention spéciale pour la phase chantée en canon autour de "Pantagruel born -- the earth was dry and burning"... Edge of twilight est un morceau très en avance sur son temps avec des effets de cymbales inversées complètement planants. Black cat retient aussi mon attention, le chant suggérant le pas léger du félin, la pause sauce musique contemporaine tintée de médiéval et le retour au thème principale, le tout, superbement enchainé. Structure assez typique du groupe qui balance un thème surpuissant ; part à la limite de l'impro avant de revenir sur le thème. En conclusion, Ces types sont des virtuoses, ils savent tout jouer, osent l'incroyable et sortent des mélodies magnifiques; le genre de mélodies qui vous accompagnent toute la journée et vous bercent le soir au couché.

Note donnée au disque :