Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSerpents › Terminal breath

Serpents › Terminal breath

cd • 12 titres

  • 1Plasma
  • 2Cyberspace
  • 3Kill what kills you
  • 4Protection
  • 5Ein Traum
  • 6Das alte Haus
  • 7Das zweite Leben
  • 8Dying angels
  • 9Control
  • 10Killer agency
  • 11Our world
  • 12N.N

enregistrement

Mars-avril 1993

line up

Kazim Sarikaya (chant, programmation), Tanja Junkereit (synthé), Das Tier (batterie, percussions), Der Arbeiter (effets, samples, bruitages)

remarques

chronique

Serpents fait partie de ces anonymes de l'histoire de l'électro teutonne...courte vie, un ou deux titres sur des compiles, un seul album (à ma connaissance)...Pourtant, il vaut bien une bonne partie de bouses inondant les dancefloors actuels. S'inspirant de Project Pitchfork, Skinny Puppy et Front 242, le groupe développe une musique qui n'est pas sans rappeler ce que feront Terminal Choice et Suicide Commando (à leurs débuts du moins), c'est à dire qu'il combine l'aspect rythmé de l'EBM à des sonorités sombres à coup de samples symphoniques, de nappes lourdes, accentuant tantôt l'aspect atmosphérique ('Das alte Haus') tantôt le rythme pure ('Das zweite Leben'). Niveau mélodique, nos Allemands ne sont pas manchots et se débrouillent plutôt bien ('Das zweite Leben', 'Kill what kills you', 'Dying angels' ou 'Protection'), laissant les effets de voix se modifier au gré des titres pour en épouser les climats; du coup, on pense bien sûr à Skinny Puppy mais aussi Front 242 ou Clock DVA. Certes, ce disque ne révolutionnera pas l'histoire de l'electro mais non seulement il vieillit bien mais en plus, il est plaisant à l'écoute. 4,5/6

note       Publiée le samedi 18 février 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Terminal breath".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Terminal breath".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Terminal breath".