Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHirilorn › Legends of evil and eternal death

Hirilorn › Legends of evil and eternal death

4 titres - 55:45 min

  • 1.Last ride on the winds of eternity
  • 2.The legion that will never fall
  • 3.Through the moonless night
  • 4.Praise the supreme ruler of your soul

enregistrement

Enregistré début 1998 à Poitiers

line up

Hasjarl (guitare rythmique) Shaxul (basse,chant) Sînn (guitare soliste,rythmique et acoustique) Yohann (batterie) F.Bourgoin (claviers session)

remarques

cd limité à 1000 exemplaires

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black metal

Attention BIJOU. Voici l'unique album de ce combo originaire de Poitiers qui a également réalisé deux démos (dont une partagée avec Merrimack), deux 7" eps (dont un partagé avec Manitu) et un live lp "posthume" intitulé "Revenge is near". A mes yeux, il s'agit du meilleur album estampillé Black Metal jamais réalisé jusqu'à aujourd'hui en France. Ce disque est ni plus ni moins un monument composé de 4 longs titres dépassant chacun les dix mnutes, quatres chapitres d'un grimoire funeste. Il est plutôt difficile d'enfermer Hirilorn dans une catégorie bien précise, car tout terme tentant de le définir semble trop réducteur. Néanmoins, c'est bel et bien du Black Metal dans toute son essence. Ce disque est à la fois sombre,violent et très mélodique et c'est ce qui représente sa force: une incoryable palette d'émotions et de sentiments. Les solos de Sînn sont techniques (rare dans le style), inspirés et excellents; Shaxul est un vocaliste très doué capable de moduler plusieurs tons à sa guise. La production est plutôt bonne et assez adaptée au style pratiqué pour un disque qui date maintenant de huit ans. Malheureusement, Hirilorn n'est plus. Shaxul joue maintenant dans Arphaxat et gère Legion of Death Records, après deux albums avec Deathspell Omega dans lequel Hasjarl officie toujours. Point noir: c'est une petite tragédie en soi qu'un album aussi grandiose ne soit plus disponible. Limité à 1000 exemplaires,Drakkar Productions était encore à l'époque un label relativement jeune et ne pouvait se permettre de produire beaucoup plus d'exemplaires. Prions pour que cet album soit réédité de manière honorable et pourquoi pas, souhaitons la réalisation d'une version vynil. Cet opus le mérite pleinement et il est regrettable d'être contraint de spéculer pour se procurer ce joyau de noirceur. Mais selon l'adage, "ce qui est rare est cher". Une réalisation de haute volée estampillée chef d'oeuvre.

"With fearless knights We'll be the Legion that will never fall. We are the beginning of the End. We don't care for Eternal Death. Death is the supreme relief, but Life is the sweetest torture".

note       Publiée le jeudi 16 février 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Legends of evil and eternal death".

notes

Note moyenne        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Legends of evil and eternal death".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Legends of evil and eternal death".

Demonaz Vikernes › mardi 14 avril 2020 - 21:50  message privé !

L'album passe encore moins que la démo. Je n'accroche pas du tout à ce genre de métal complexe et un peu prétentieux. Je trouve en revanche plus intéressant les pistes enregistrées en 99 avant le split du groupe, qui lorgnaient déjà vers le vieux Deathspell Omega (The Guardian of the Final Plague, ce titre aurait pu figurer sur le premier DSO !)

Note donnée au disque :       
Iormungand Thrazar › vendredi 9 juin 2006 - 13:36  message privé !
moi aujourd'hui je l'écoute toujours autant! Je trouve ces leads très bons et c'est un pur bonheur pour moi qu'ils soient répétés, je trouve que sînn a un très bon niveau.
Note donnée au disque :       
toxine › vendredi 9 juin 2006 - 10:14  message privé !
Permettez moi de tempérer vos ardeurs. Non que je tienne à jeter un seau de flotte sur ce prYapisme semble-t-il général, mais
la guitare lead m'agace. C'est joli, c'est meugnon, c'est bien fait, mais alors ultra convenu (si) et ultra répétitif. On me répondra qu'on n'est pas là dans une 'optique' de solo, mais de euh je sais pas de simple 'single-string lead' permanent, et ben je vois pas bien l'intérêt. Joué une fois, tel passage donne un très bon solo, mais répété 12 ou 16 fois ça sent le manque d'inspiration.
Oui dans l'ensemble la musique est originale, oui le son est plat (si aussi) (j'anticipe les dénégations) mais bon, cet album a surtout pour lui d'être sorti cette année-là dans ce pays-là. Aujourd'hui je ne l'écouterai même pas. (même si j'avoue qu'en lisant cette chronique me reviennent certaines phrases musicales (ah bordel, comment parler de riffs, quand il s'agit de ces putains de leads?) entêtantes héhé.
Note donnée au disque :       
Iormungand Thrazar › jeudi 16 février 2006 - 13:48  message privé !
si réédition il y a un jour,ce sera à mon avis par drakkar qui détient les droits du disque
Note donnée au disque :       
arnoux › jeudi 16 février 2006 - 12:41  message privé !
ou Norma Evangelium Diaboli, vu que les ré-éditions ça semble leur plaire... Enfin ça m'etonnerait que ça ait lieu vu ce qui est dit par Shaxul sur le vinyl de "Revenge is near" le live d'HIRILORN sorti chez Goatowar Rex il y a quelques tps.
Note donnée au disque :