Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCrowbar › Time heals nothing

Crowbar › Time heals nothing

cd • 10 titres • 37:32 min

  • 1The Only Factor
  • 2No More Can We Crawl
  • 3Time Heals Nothing
  • 4Leave It Behind
  • 5Through The Wall Of Tears
  • 6Lack Of Tolerance
  • 7Still I Reach
  • 8Embracing Emptiness
  • 9A Perpetual Need
  • 10Numb Sensitive

enregistrement

Ultrasonic Studios, New Orleans

line up

Craig Nunenmacher (batterie), Todd Strange (basse), Kirk Windstein (guitares, vocaux), Matt Thomas (guitares)

remarques

chronique

Time heals nothing est un album bizarre... Il commence par deux titres strictement hardcore, riffs surefficaces presques bateaux, voix rocailleuse qui palabre de hurlements monocordes, tempi tape-du-pied, quelques ralentissements pas très fins et plutôt passe-partout, groove un peu poussif... et puis bam ! À partir du titre éponyme, dégringolage. Titres lents et suaves, riffs presques atmosphériques par des grattes qui ne prennent d'ailleurs même plus la peine de riffer, et se contentent de gronder au second plan (on en vient même aux harmonies sur Through a Wall of Tears !), batterie qui se prend à assumer le rôle de lead, vocaux plaintifs, accélérations anecdotiques, compos qui tirent en longueur, et si l'on excepte le très rapide et pas très intéressant Lack of Tolerance, il faut attendre le 9ème titre pour voir refaire surface un peu de groove et de speed ronronnant, et constater que l'album se termine comme il a commencé, sur du gros hardcore qui chie, ressortissant d'un espèce de trou temporel qui constitue pourtant ce disque dans ses deux tiers. Pour autant, assez étrange, puisque Times Heals Nothing se révèle être une petite mine d'ambiances mélancoliques à souhait.

note       Publiée le vendredi 10 février 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Time heals nothing".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Time heals nothing".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Time heals nothing".

dimegoat › mercredi 3 mai 2017 - 16:28  message privé !

Ce Crowbar a un charme bien particulier, avec ce son qui fait encore plus vvvvvbbbbrrrrrrrrouuuummmmm que d'habitude et ces riffs qui mènent droit dans la tourbière.

Note donnée au disque :       
born to gulo › mercredi 6 avril 2016 - 11:48  message privé !

Définitif.

Note donnée au disque :       
vargounet › lundi 25 octobre 2010 - 21:51  message privé !

Numb sensitive, super morceau !!

Note donnée au disque :       
NevrOp4th › lundi 5 avril 2010 - 20:06  message privé !

Belle pochette!

born to gulo › mercredi 29 avril 2009 - 11:00  message privé !

j'aime aussi ; gros nounours chagrin, si attendrissant, papa kirk on a envie de le prendre dans ses bras, et de lui faire téter un biberon de bourbon

Note donnée au disque :