Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSwitchblade Symphony › Bread and jam for Frances

Switchblade Symphony › Bread and jam for Frances

cd | 14 titres

  • 1 Witches
  • 2 Dirty dog
  • 3 Roller coaster
  • 4 Situation 58
  • 5 Soldiers
  • 6 Sleep
  • 7 Funnel
  • 8 Insect
  • 9 Rampid
  • 10 Situation 9
  • 11 Sheep
  • 12 Fractal
  • 13 Sick Mary
  • 14 Episode G 15

enregistrement

Brilliant Studios, San Francisco, USA

line up

Tina Root (chant, guitare), Susan Wallace (synthés, sampling, sequencers), George Earth (guitare), Eric Gebow (batterie, percussions), DJ Quest (loops)

chronique

Mais que s'est-il donc passé à l'heure du goûter ? Les deux chipies de Switchblade Symphony qui nous avaient enfermés dans leur victorienne maison de poupée pour nous y enchanter de leurs sonorités gothiques post-Siouxsie semblent avoir tiré un nouveau lapin de leur chapeau...Ne seraient-ce pas des sonorités trip-hop qui sont venus se glisser dans leur rock gothique ? On dirait bien: rythmiques chaloupées, arrangements dépouillés, touche atmosphérique...Le pire est qu'on ne peut pas parler de réelle surprise car cette évolution semble s'inscrire dans la continuité plus que dans la rupture; en effet, le côté vicieusement enfantin n'a pas disparu et s'inscrit parfaitement dans ces climats lents et bizarres. Le chant fait le reste, oscillant entre séduction femme-enfant et envolées plus lyriques, fausse perversité et sulfureuse innocence. Les invités sont nombreux au cortège des sonorités: guitares cristallines, scratchings, accordéon...Notons pourtant que certaines pièces comme 'Funnel' avec ses guitares plus appuyées, 'Fractal' ou 'Insect' et leur feeling sombre sont plus proches du climat des premiers travaux. L'ensemble est cohérent et plutôt réussi, on glisse de Siouxsie à une version gothique de Bjork, voir de Strawberry Switchblade comme si c'était la chose la plus naturelle au monde. Petit bémol, niveau rythmique, ça tourne un peu en rond dans les tempi lents à la longue. Heureusement le groupe a bien travaillé ses compositions, ce qui équilibre le tout même si on manque de mélodies aussi prenantes que sur 'Serpentine gallery'. Saluons pourtant l'audace, le glissement de style n'était pas gagné d'avance même si le trip-hop est généralement apprécié chez les goths. Pari gagné, goûter réussi.

note       Publiée le mardi 7 février 2006

partagez 'Bread and jam for Frances' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Bread and jam for Frances"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Bread and jam for Frances".

ajoutez une note sur : "Bread and jam for Frances"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bread and jam for Frances".

ajoutez un commentaire sur : "Bread and jam for Frances"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bread and jam for Frances".

MightyJayM › mercredi 8 février 2006 - 10:28  message privé !
Maintenant que j'y reviens, je trouve qu'en fin de compte ce disque est pas mal du tout et effectivement s'inscrit dans une certaine continuité par rapport au premier opus. Un peu linéaire peut-être, mais vraiment agréable, avec des compos de qualité.
Note donnée au disque :