Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBloodline › Werewolf training

Bloodline › Werewolf training

7 titres - 42:07 min

  • 1/ Werewolf training
  • 2/ Inhale thorns
  • 3/ Retaliation
  • 4/ Season of the predator
  • 5/ Wile the city sleeps
  • 6/ I saw a chapel
  • 7/ New sodom

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Greencastle studios, mai 2003.

line up

Nattefrost (chant), Sasrof (guitare, claviers, programmation), Nigris (basse), Nysrok Infernalien (claviers, programmation)

remarques

chronique

Styles
indus
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal

Le problème de ces projets réunissant des musiciens bien connus, c'est qu'on a toujours tendance à en attendre beaucoup. Quand on voit que bloddline réunit des membres de Diabolicum, Aborym (shining aussi) et Carpathian forest, on peut s'attendre à quelque chose d'énorme. Et le pire c'est que "Werewolf training" n'en est pas loin ! Proche de diabolicum sur la forme, bloodline prend la forme d'un black metal teinté d'indus faisant du mid tempo son cheval de bataille. Le résultat se montre destructeur, froid et profondément dégouté. Partant d'un riffing typé black metal traditionnel, Bloodline y rajoute cette puissante boite à rythme et surtout ces petites touches de claviers qui posent immédiatement cette ambiance de révolution industrielle post apocalyptique. L'ambiance y est d'ailleurs tout particulièrement réussie sur "werewolf training" ou "season of the predator" rappelant un Diabolicum qui aurait décidé de lacher les blasts. Mélodique, posé comme un bloc de ferraille rouillé (le chant de Nattefrost n'y est pas pour rien), ces deux morceaux montrent tout le potentiel de la collaboration des différents musiciens. Incontestablement une réussite que les amateurs de Diabolicum doivent s'empresser d'écouter. Les autres morceaux ne sont pas non plus en reste avec notamment "Inhale thorns" et ses riffs/arpèges plus introspectifs, qui par sa dynamique arrive sans aucun souci à faire bouger la tête. Chaque morceau possède évidemment ses breaks indus, collant bien au concept "mécanique" et rigoureux. Seulement, le souci de ce disque, c'est l'impression que le groupe aurait toujours pu faire mieux. La mélodie entêtante du premier morceau aurait pu encore plus creusée, et son final écourté (bien sympa les chansons qui meurrent mais c'est un peu pesant là), les transitions sont parfois abruptes et mal agencées, et un morceau comme "Retaliation" loupe même carrément le coche en tentant de faire du black traditionnel (typé Venom) au détriment de toute l'ambiance qui s'en dégage... Bref, un disque que les amateurs de black froid et moderne connaissent sûrement déjà (je l'espère) dont le principal atout est cet aspect rouleau compresseur, massif et froid comme la casse de Sarcelles... On pouvait s'attendre à mieux, mais un morceau comme "Season of the predator" met tout le monde d'accord...

note       Publiée le jeudi 2 février 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Werewolf training".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Werewolf training".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Werewolf training".

Dead26 › samedi 7 mai 2016 - 21:17  message privé !

Bien longtemps que j'avais pas écouté ce premier album. Bonne petite ambiance tout le long, un truc qui vieilli pas dans le temps !

Note donnée au disque :       
vargounet › jeudi 2 février 2006 - 17:03  message privé !
Un bon disque de Black/indus que voilà.Bonne ambiance ,un feeling à la Diabolicum.J'entends par là ce talent pour superposer parties indus et black assez mélodique avec une boite à rythme puissant.
Note donnée au disque :