Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNapalm Death › Bootlegged in japan

Napalm Death › Bootlegged in japan

cd • 24 titres

  • 1Antibody
  • 2My own worst enemy
  • 3More than meets the eyes
  • 4Hung
  • 5Greed Killing
  • 6Suffer the children
  • 7Mass appeal madness
  • 8Cursed to crawl
  • 9Glimpse into genocide
  • 10I abstain
  • 11Lucid fairytale
  • 12Plague rages
  • 13Cold forgiveness
  • 14Control
  • 15Diatribes
  • 16Life ?
  • 17Siege of power
  • 18If the truth be known
  • 19Unchallenged hate
  • 20Nazi punks fuck off
  • 21From enslavement to obliteration
  • 22The kill
  • 23Scum
  • 24Ripe for the breaking

enregistrement

Liquid rooms, Tokyo, Japon, le 5 aout 1996

line up

Shane Embury (basse), Mark "barney" Greenway (chant), Mitch Harris (guitare), Danny Herrera (batterie), Jesse Pintado (guitare)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
death metal

Enregistré durant la tournée promotionnelle de "Diatribes", ce live officiel / non-officiel (car enregistré comme un pirate mais par la suite récupéré par le groupe) constitue ma foi une belle pièce de collection pour les fans de Napalm Death. Premièrement, l'enregistrement comprend 24 titres retraçant entièrement la carrière de Napalm Death jusqu'à "Diatribes". La tracklist est très bien faite puisqu'elle comprend tous les "hits" qui ont fait de Napalm Death le groupe qu'il est aujourd'hui : "More than meets the eyes", "Suffer the children", "Siege of power", "Nazi punks fuck off", "From enslavement to obliteration", bref, que du bon ! Notons que, bien entendu, la part belle est faite au petit dernier (de l'époque) "Diatribes" avec pas moins de 7 titres joués pour lui tout seul ! Les moments forts de ce live sont notamment "Antibody" où comment faire très très mal d'entrée de jeu, "Greed killing", "Siege of power", "Nazi punks fuck off", et surtout "Scum" dont la puissance est décuplée en live. Au chapitre des regrets, on remarquera une prestation de Barney assez faible malgré ses efforts (surtout dans la dernière partie du rappel) et un son de guitare assez peu audible. En revanche, la batterie est parfaite de même que l'interprétation des chansons ce qui a pour effet de faire de ce live un disque à posséder pour tout fan de Napalm Death qui se respecte, et pour les néophytes, il reste un bon aperçu de la furie qui se dégage de ce groupe sur scène...

note       Publiée le mercredi 26 décembre 2001

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Bootlegged in japan".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bootlegged in japan".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bootlegged in japan".

Demonaz Vikernes › mercredi 25 mars 2015 - 11:02 Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Live ni bon ni mauvais, pas à la hauteur du premier live qui est pourtant surpassable (comparé à la claque vécue ya 2 ans, ya pas photos !)

Note donnée au disque :       
hein? › vendredi 24 mars 2006 - 18:55 Envoyez un message privé àhein?
tres bon "best of" de ND , en live ,bien que les grattes soient assez "loin"....ambience tres bootleg. mais pour un un méga live de ND ,faut s'procurer le DVD "capital in punish..." .