Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAMarc Almond › Tenement symphony

Marc Almond › Tenement symphony

cd • 11 titres

  • 1Meet me in my dream
  • 2Beautiful brutal things
  • 3I've never seen your face
  • 4Vaudeville and burlesque
  • 5Champagne
  • 6Prelude
  • 7Jacky
  • 8What is love ?
  • 9Trois chanons de Bilitis
  • 10The days of Pearly Spencer
  • 11My hand over my heart

line up

Marc Almond (chant), Dave Ball (synthés, programmation), Sally Bradshaw (chant féminin), Andy Duncan (batterie, percussions, programmation, chœurs), Trevor Horn (orgue, basse, chœurs), Bill Mcgee (Billy McGee) (claviers), Richard Norris (batterie, programmation des percussions), Phil Todd (saxophones), Nigel Hine (programmation), Nick Plytas (piano), Richard Riley (guitare), Martin Watkins (piano), Julian Stringle (clarinette), Gavin Wright (chef d'orchestre), Eric Caudieux (guitare, clavier), Anne Dudley (clavier), Mitch Dalton (guitare), Inga Humpe (vocaux), JJ Belle (guitare)

remarques

chronique

Styles
pop
Styles personnels
pop décadente

Rien que la pochette, j'adore. Cette présentation typique d'un disque de musique classique et pourtant, à y regarder de plus près, on voit que la baguette de chef d'orchestre est une tige de rose avec épines, que le jeune Marc a une bague en forme de crâne et qu'il est écrit 'Grès et paillettes' en français, anglais et allemand sous 'Tenement symphony'. Niveau musical, c'est de la bonne pop qui s'éloigne des influences cabaret pour flirter avec des sonorités vaguement électroniques (attention ! J'ai pas dit 'techno', ni 'dance' !), sans perdre un certain feeling entre grandiloquence music-hall et spleen baroque vaporeux ('Champagne'). La voix de Marc, une fois de plus y est pour beaucoup car si les compositions sont solides, lui-seul parvient à conférer une telle profondeur à des morceaux assez dansants au final. Ces commentaires sont valables pour la première partie car la fameuse 'Tenement symphony' (constituée de reprises) ne démarre qu'à partir de la piste 6 par un prélude tout en cordes sirupeuses. S'ensuit ce qui aurait pu être un sacrilège et qui n'en est qu'un demi au final, une reprise de Jacques Brel sur fond de rythmes technoïdes. Fort heureusement, l'interprétation impeccable de Marc et les arrangements de cordes et d'orgues qui montent derrière rattrapent le tout. J'apprécie moins 'What is love' qui n'est pas mal mais pue trop les structures 'dance' pour être honnête. Notre dandy ne chante pas sur 'Trois chansons de Bilitibis' d'après Debussy laissant les vocaux à la poignante Sally Bradshaw pour un interlude quasi néoclassique bien trop court avant que le rythme de 'Days of Pearly Spencer' ne relance la machine. 'My hand over my heart' achève de manière tranquille dans des harmonies très Soft Cell. Celà n'est pas si étonnant puisque Marc s'est fait aider tout au long du disque par son ancien complice Dave Ball. 'Tenement symphony' est un bon disque, de loin pas le meilleur mais il constitue un pont entre ce que notre Anglais a produit durant les 80's et le son qu'il développera durant les 90's.

note       Publiée le mercredi 25 janvier 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Tenement symphony".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Tenement symphony".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Tenement symphony".

sebcircus › vendredi 29 juillet 2011 - 21:42  message privé !

Je suis assez fan de Marc Almond, mais celui là, j'accroche pas. A Quand une chronique de son album de 2010 qui s'appelle Variété et qui est pas mal du tout!

Wotzenknecht › mardi 21 avril 2009 - 12:22  message privé !
avatar

Reprendre Jacques Brel en version techno orchestrale, yavait qu'Almond pour cette boucherie tellement kitsch et hérétique qu'elle en est totalement parfaite > http://www.youtube.com/watch?v=B2-kss_j0Zs

dariev stands › vendredi 2 juin 2006 - 13:47  message privé !
avatar
hem hem, merci professeur juj ... je sais que c'est un détournement des pochettes deutsch grammofon, mais que je sache l'idée n'est pas courante... en plus les deux sont des icones gays des 80's.
juj › vendredi 2 juin 2006 - 13:30  message privé !
si, si, mais elle(s) ressemble(nt) surtout à des pochettes deutsch grammofon
dariev stands › vendredi 2 juin 2006 - 11:49  message privé !
avatar
dites donc, la jaquette du dernier morrissey là... elle ressemble pas un peu à celle là?