Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRosetta Stone › An eye for the main chance

Rosetta Stone › An eye for the main chance

cd • 13 titres

  • 1Shadow
  • 2Leave me for dead
  • 3Sense of purpose
  • 4Deeper
  • 5An eye for the main chance
  • 6Something strange
  • 7Reason
  • 8Heart and soul
  • 9Forevermore
  • 10Subterfuge
  • 11When the levee breaks
  • 12If only and sometimes
  • 13Adrenaline

enregistrement

Produit par Rosetta Stone

line up

Porl King (chant, guitare), Porl Young (guitare), Karl North (basse), Madame Razor (boîte à ryhtmes, sons de piano et de violon)

remarques

'Adrenaline' ne figure pas sur le pressage vinyl original, il s'agit d'un bonus.

chronique

Pour comprendre l'impact de Rosetta Stone, je me vois forcé de me projeter dans le temps, en 1991 plus précisément. Pour nous-autres goths (neuchâtelois en tous cas), c'était une drôle d'époque...Les Sisters reformés arrivaient à bout de course, Bauhaus, Joy Division, Virgin Prunes n'existaient plus, Rozz Williams était tenu pour mort (stupide rumeur !)...Londres, notre ville de référence, commençait à trembler sous les premiers beats Aciiiiiiiid, et de là-bas justement, un pote ramène cette démo d'un groupe baptisé Rosetta Stone...En des temps où la presse musicale britannique prompte à tourner sa veste tous les deux ans faisait passer toute formation gothique pour des délires d'ados mal dans leur peau, le trio ose s'affirmer: 'Nous sommes des goths !'. Pour nos lascars, comme pour le 80% des corbeaux de l'Ile, gothique= Sisters of mercy. Hop ! Perfectos noirs, Ray-Bans, boîte à rythmes (une batterie ? Horreurrrr !), le tour est joué. Si mon ton est un peu ironique, je réctifie en précisant que les morceaux de la démo en question nous ont tous scotchés: beats secs et tranchants, guitares glacées, vocaux caverneux (moins que ceux d'Eldtrich quand même) et surtout des mélodies drôlement efficaces...tout pour reprendre le flambeau des Sisters. Car c'est bien de ça dont il s'agit, regardez le design de la pochette (jusqu'au style de la calligraphie), les Rosetta Stone n'ont rien d'innovant, rien d'original; leur rôle a été d'arriver au bon moment pour ramasser la torche au moment où les maîtres du genre allaient la laisser tomber. Mais que reste-t-il de ce premier opus en dehors de la nostalgie ? Un bon album de gothic rock aux arrangements maîtrisés, aux mélodies soignées avec une mini touche de personnalité (pas facile de copier ses idôles à 100 %...). Le son des Rosetta Stone doit tout aux Soeurs de charité mais sonne un brin moins glauque, le chant est moins caverneux et puis le trio s'y connaît pour ficeler de bonnes chansons ainsi l'excellent 'An eye for the main chance' et ses claviers, le sombre 'Shadow', les riffs de 'Leave me for dead' et même un 'Something strange' dont les lignes de guitare sont repompées à fond sur la bande à Eldritch. Voilà quelques-uns des éléments qui ont poussé chacun de nous à se ruer sur ce disque durant les vacances à Londres. Malgré tout, si la sauce prend au début, les dernières chansons s'essoufflent un peu, les structures ayant tendance à tourner en rond, et Rosetta Stone resteront d'éternels second couteaux (des bons !). Je constate pourtant que cet album tient bien le test du temps, probablement grâce à la qualité des compos, bien des clônes 'Sistersiens' n'ont pas eu ce talent.

note       Publiée le samedi 21 janvier 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "An eye for the main chance".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "An eye for the main chance".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "An eye for the main chance".

Gaylord › jeudi 5 juillet 2007 - 00:47  message privé !
Certes, cet album est un mélange entre les Sisters of Mercy (période First and Last and Always), et The Mission (période The First Chapter/God'sOwn Medicine), certes, ce sont des plagieurs, mais ils le font bien, force est de leur reconnaitre un certain savoir-faire.
Note donnée au disque :