Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSkumring › De glemte tider

Skumring › De glemte tider

3 titres - 44:27 min

  • 1/ Sovn
  • 2/ De glemte tider
  • 3/ Forforelse I natten

line up

Cecilie (chant), Ole (guitares), Vàli (guitares), KK (basse), Knut (batterie)

chronique

Styles
metal
metal atmosphérique
doom metal
Styles personnels
doom mélancolique

Quand je vous dis que le doom est à la mode. Si l'on voit des formations comme Tyranny émerger pour notre plus grand bonheur (malheur devrais je dire), il y a aussi des formations comme Skumring qui déboulent... Et là c'est bien différent. Skumring évolue dans la sphère la plus mélodique du genre. Chant féminin, jolies leads mélancoliques, guitare rythmiques connaissant deux accords, batterie lente et binaire, quelques grattes acoustiques... Skumring maîtrise le sujet et parvient à dégager un feeling tristounet (triste est un peu fort...). On pense immédiatement à Funeral, pour cette alternance guitares acoustiques/electriques et surtout pour ce chant féminin aérien, d'obédience classique, qui pose instantanément un cadre d'apaisement et de rêveries d'un meilleur monde. Seulement Skumring n'est pas Funeral, du moins pas encore. Car tous ces ingrédients utilisés ici ne sont utilisés qu'à 25% de leur capacité, on sent clairement que le groupe pourrait aller plus loin. Ces leads qui sentent le déjà-vu (Forest of shadows par exemple), ces parties acoustiques un poil trop cheaps pour se montrer convaincantes sur la durée, ce chant féminin qui finit par vite lasser car pas contrebalancé, Skumring s'égare dans sa mélancolie et son romantisme. Trop répétitif ("De glemte tider"), pas assez inspiré dans ses leads, trop simpliste dans ses patterns rythmiques, le combo montre son potentiel tout en gachant ce qu'il pourrait offrir. D'autant plus dommage que le feeling est bel et bien là, le message passe, l'introspection est immédiate... J'espère donc que Skumring saura approfondir sa musique, trouver le petit truc qui nous fera vibrer car pour le moment, malgré sa talentueuse chanteuse et l'ambiance mignonne, on finit quand même par bien s'ennuyer...

note       Publiée le dimanche 15 janvier 2006

partagez 'De glemte tider' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "De glemte tider"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "De glemte tider".

ajoutez une note sur : "De glemte tider"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "De glemte tider".

ajoutez un commentaire sur : "De glemte tider"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "De glemte tider".

Møjo › lundi 19 novembre 2007 - 11:37  message privé !
M'a l'air bien minable ce disque, on dirait du Third and the Mortal première période qui aurait oublié d'être inventif.. À la décharge de mon jugement à l'emporte-pièce, j'ai coupé avant la fin du deuxième morceau.
pokemonslaughter › dimanche 15 janvier 2006 - 23:09  message privé !
avatar
ellestin> un nom comme ça là : inborn suffering, forest of shadows...
the.freezing.clown › dimanche 15 janvier 2006 - 22:09  message privé !
Firebox va ressortir bientot les 2 premiers releases de Funeral (Tristesse et Tragedies), et dans un style proche (Funeral Doom mélancolique avec chant féminin), c'est tout bonnement ENORME
Ellestin › dimanche 15 janvier 2006 - 21:30  message privé !
"ptain y a dix milles fois mieux comme démo dans le genre..." ---> des noms!!! :o)
pokemonslaughter › dimanche 15 janvier 2006 - 19:59  message privé !
avatar
oui sur le coup g pas trop capté le label qui flashe dessus... ptain y a dix milles fois mieux comme démo dans le genre...