Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNapalm Death › Inside the torn apart

Napalm Death › Inside the torn apart

cd • 14 titres

  • 1Breed to breathe
  • 2Birth in regress
  • 3Section
  • 4Reflect on conflict
  • 5Down in the zero
  • 6Inside the torn apart
  • 7If symptoms persist
  • 8Prelude
  • 9Indispose
  • 10Purist realist
  • 11Lowpoint
  • 12The lifeless alarm
  • 13Bred dry (bonus)
  • 14Time will come (bonus)

line up

Shane Embury (basse), Mark "barney" Greenway (chant), Mitch Harris (guitare), Danny Herrera (batterie), Jesse Pintado (guitare)

remarques

Les titres 13 et 14 sont aussi disponibles sur le mcd "Breed to breathe".

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
death metal

Difficile de chroniquer ce disque sans me répéter. Vous avez déjà lu la chronique de "Diatribes" ? Ben, vous reprenez la même chose mais en mieux et vous avez "Inside the torn apart" ! En fait, disons simplement que Napalm Death a corrigé les erreurs du précédent album pour nous sortir un disque boulet de canon ! Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas entendu Napalm Death comme cela ! Les influences hardcores sont beaucoup mieux digérées et permettent au disque d'être beaucoup plus aéré et énergique. La meilleure illustration est certainement "Breed to breathe" qui est quasiment le clone de "Greed killing" en un poil plus rapide et maîtrisé. S'ensuivent ensuite "Birth in regress" (très saccadé et comportant un passage mélodique et parlé très surprenant pour Napalm Death), "Section" et "Down in the zero" (très techniques rythmiquement). Puis survient "Inside the torn apart" excellent, très mid-tempo, et à influence indus, comme un refuge dans la mer de violence qui fut précédemment déversée. La dernière partie de l'album est parfaite avec des titres tous plus complémentaires les uns que les autres : groovy ("If symptoms persist"), hyper violent ("Prelude" et surtout le très grind "Lowpoint") voire sombre ("Indispose" rappelant "State of mind" sur "Fear..."). Enfin, pour finir, "The lifeless alarm", complètement indus et sombre, avec une petite touche doom qui clôture cet album avec brio. Au final, un Napalm Death qui revient avec une galette bien plus violente et maîtrisée qu'auparavant, bref c'est trop bon et on en redemande !

note       Publiée le samedi 22 décembre 2001

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Inside the torn apart".

notes

Note moyenne        16 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Inside the torn apart".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Inside the torn apart".

vigilante › dimanche 21 juin 2020 - 22:17 Envoyez un message privé àvigilante

Après Utopia Banished qui reste un monument de violence, c'est celui là certainement qui a du contribuer à cramer ma platine, et en plus avec ma bénédiction. Un disque imposant qui s'écoute avec toujours autant de plaisir.

Demonaz Vikernes › lundi 23 mars 2015 - 16:20 Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

L4album qui m'a fait découvrir le groupe. Je n'avais d'ailleurs pas vraiment accroché à l'époque. Aujourd'hui c'est l'un de mes albums favoris. Avec FED c'est pour moi le meilleur du ND "3è époque".

Note donnée au disque :       
Powaviolenza › mardi 2 septembre 2014 - 23:59 Envoyez un message privé àPowaviolenza
avatar

Tiens, gros fan de "Diatribes" comme de "Enemy" (et bien sûr de FED..) j'ai toujours trouvé les deux albums qui les séparent un peu trop Colin Richardson t'as vu, néo mouais, une odeur de baggy et gel dans les veuches, OUT quoi, bah là je me ravise un peu, il passe vraiment bien, des années et des années plus tard !

Note donnée au disque :       
Fryer › vendredi 24 octobre 2008 - 21:27 Envoyez un message privé àFryer

Insiiiide the torn apppaaaaaaaaart

Note donnée au disque :       
born to gulo › vendredi 24 octobre 2008 - 21:16 Envoyez un message privé àborn to gulo

c't album de porc ! marcelcore + godflesh + pitchshifter ; 0 grâce, 0 finesse, 0 beauté ; total zouk

Note donnée au disque :