Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSystem Of A Down › Hypnotize

System Of A Down › Hypnotize

  • 2005 • Sony music 82876726112 • 2 CD digipack

12 titres - 39:48 min

  • 1/ Attack
  • 2/ Dreaming
  • 3/ Kill rock n' roll
  • 4/ Hypnotize
  • 5/ Stealing society
  • 6/ Tentative
  • 7/ U-fig
  • 8/ Holy mountains
  • 9/ Vicinity of obscenity
  • 10/ She's like heroin
  • 11/ Lonely today
  • 12/ Soldier side

enregistrement

Enregistré au Manision in Laurel Canyon et à l'Akademie Mathematique Of Philisophical Sound Research de Los Angeles

line up

John Dolmayan (batterie), Daron Malakian (chant, guitares), Shavo Odadjian (basse), Serj Tankian (chant, claviers)

remarques

Propose un DVD bonus avec des clips ainsi qu'un making of des albums "Mezmerize" et "Hypnotize"

chronique

Comme prévu plus tôt dans l'année, voici la deuxième volet de la cuvée 2005 de System Of A Down. Ce qu'on peut dire de cet "Hypnotize", c'est qu'il est très proche de "Mezmerize" (bon, ok, j'ai pas trouvé mieux comme intro, c'est pas vraiment un scoop en effet...), donc, on se retrouve grosso-modo avec un double-album relativement homogène, même production, mêmes types de morceaux courts, grosse efficacité, bref, de l'accrocheur, simple et direct. Ceci dit, de par la similarité avec "Mezmerize", j'ai trouvé ce nouvel album un peu facile au premier abord. Et même après une bonne quinzaine d'écoutes, je ne peux m'empêcher de penser que System Of A Down n'a pas forcé son talent sur cet opus. On retrouve les mêmes contrastes de parties, les mêmes enchainements, les mêmes morceaux marrants ("Vicinity of obscenity"). Niveau inspiration, il faut reconnaitre qu'ils ont trouvé le bon filon, les titres sont bons (voir même très bons) et si on doit trouver des différences avec "Mezmerize", je dirais que ce deuxième chapitre est plus brutal et aggressif que la premier avec de véritables blasts ravageurs. On peut aussi ajouter un travail au niveau des vocaux qui me semble légèrement plus poussé que sur les oeuvres précédentes, mais comme sur "Mezmerize", Daron est de plus en plus présent dans ce compartiment du jeu. Après, bien que présentant d'excellents morceaux, l'album reste dans sa globalité un ton en dessous de l'album sorit plus tôt en 2005. Mais si vous l'aviez aimé ce printemps, vous aimerez ce CD cet hiver ! On a quand même un excellent double album !

note       Publiée le vendredi 30 décembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Hypnotize".

notes

Note moyenne        43 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hypnotize".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hypnotize".

Copacab › vendredi 7 août 2020 - 17:12  message privé !

Même à l'époque je ne pouvais pas le blairer celui-là, même si je prétendais l'inverse par fanatisme, c'est vraiment le parent pauvre de Mezmerize, lui-même une version boursouflée et dégénérée de Toxicity. Je m'abstiendrai de noter par sympathie pour le groupe (tout de même), je ne serais certainement pas ici sans eux, et je suis loin d'être le seul à qui ils ont fait ouvrir grand les oreilles...

Alfred le Pingouin › vendredi 7 août 2020 - 09:16  message privé !

Par rapport à ce que tu dis, Dariev, sur le surmixage des voix, je me demande si y a pas un truc à chercher dans les trucs folklorico-kitsch arméniens qu'ils ont dû se farcir, le père de Tankian étant aussi chanteur dans ces trucs très world artificiels.

surimi-sans-mayo › mercredi 5 août 2020 - 22:10  message privé !

C'est beau, la synesthésie.

saïmone › mercredi 5 août 2020 - 20:18  message privé !
avatar

Putain l'image des boucs dansants est gravé à jamais dans ma mémoire

surimi-sans-mayo › mercredi 5 août 2020 - 17:17  message privé !

Y a pas que ça, qui les rapproche de Metallica, si vous me suivez...