Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNapalm Death › Diatribes

Napalm Death › Diatribes

cd • 12 titres

  • 1Greed Killing
  • 2Glimpse into genocide
  • 3Ripe for the breaking
  • 4Cursed to crawl
  • 5Cold forgiveness
  • 6My own worst enemy
  • 7Just rewards
  • 8Dogma
  • 9Take the strain
  • 10Diatribes
  • 11Placate, sedate, eradicate
  • 12Corrosive elements

enregistrement

Frameworks studios

line up

Shane Embury (basse), Mark "barney" Greenway (chant), Mitch Harris (guitare), Danny Herrera (batterie), Jesse Pintado (guitare)

remarques

Contient le mcd "greed Killing" en bonus sur un second cd.

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
death metal

Fichtre, rares sont les groupes capables de sortir un album par an, pourtant Napalm Death enchaîne les disques avec une déconcertante régularité. Très attendu après la sortie du très sombre "Fear, emptiness, despair", cet album change une fois encore d'optique. Les pensées suicidaires et autres breaks "dark" sont totalement oubliés au profit d'une orientation beaucoup plus hardcore et (si je puis dire) "joyeuse". En effet, les compositions sont toujours aussi techniques (notamment au niveau de la batterie) et agressives mais elles respirent surtout la rancoeur et la haine envers la société. En fait, l'approche change mais les idées restent sensiblement identiques. Malheureusement, la sauce prend beaucoup moins qu'au temps de "Fear..." voire "Utopia..." : mis à part quelques excellents titres comme "Greed killing", "Diatribes", "Corrosive elements", la majorité de l'album sonne un peu factice. L'influence hardcore, particulièrement présente notamment sur "Cursed to crawl" ou "Take the strain" ne se mélange pas à merveille et donne ainsi des chansons certes bonnes mais en deçà de ce que l'on avait l'habitude d'entendre. Les blast-beats ont quasiment disparus (excepté sur "Dogma" et "Ripe for the breaking") et le groupe mise beaucoup plus sur les vocaux (vraiment très bon) et les guitares, malheureusement les riffs sont assez peu inspirés malgré certaines bonnes idées (sur "Greed killing" et "Just rewards") au niveau de la rythmique. Un album correct, sans plus, qui sans gâcher la discographie de Napalm Death ne l'embellit pas non plus mais reste un album novateur dans le mélange Hardcore/death metal.

note       Publiée le samedi 22 décembre 2001

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Diatribes".

notes

Note moyenne        22 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Diatribes".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Diatribes".

Demonaz Vikernes › vendredi 20 mars 2015 - 14:25  message privé !

Un peu décevant celui là. ça reste globalement correct (l'excellent My own worst enemy), mais quitte à écouter du ND de cette période, autant se lui préferer Inside the Torn Appart ou Fear Emptiness Despair.

Note donnée au disque :       
Potters field › mercredi 18 mars 2015 - 11:11  message privé !

le même trip que world demise d'obituary, en plus anglais. complètement ma came, perso.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mercredi 18 mars 2015 - 10:56  message privé !

Dead26, si j'étais toi, je m'enfilerai un petit Smear Campaign dès que possible !

Note donnée au disque :       
Dead26 › mercredi 18 mars 2015 - 08:23  message privé !

Le dernier Napalm Death que j'ai acheté et que j'ai refourgué fissa. Greed Killing faisait un peu illusion mais la suite de l'album c'est vraiment bof.... Jamais écouté les albums d'après celui-là !

Note donnée au disque :       
saïmone › dimanche 17 février 2013 - 14:23  message privé !
avatar

Bon dimanche !

Note donnée au disque :