Vous êtes ici › Les groupes / artistesFGavin Friday › Shag tobacco

Gavin Friday › Shag tobacco

  • 1995 • Island CID 8036 524 126-2 • 1 CD

cd • 12 titres

  • 1Shag tobacco
  • 2Caruso
  • 3Angel
  • 4Little black dress
  • 5The slider
  • 6Dolls
  • 7Mr.Pussy
  • 8You and me and world war three
  • 9Kitchen sink drama
  • 10My twentieth century
  • 11The last song I'll ever sing
  • 12Le roi d'amour

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Westside Studios, Eastcote Studio, Londres, Angleterre.

line up

Dave Clayton (clavier), Danny Cummings (batterie, percussions), Eric Sanko (basse, guitare), Gavin Friday (chant), Maurice Seezer (piano, claviers, accordéon, programmation, basse, guitare), Renaud Pion (flûte, EWI, saxophone, programmation, clarinette, harpe), Chris Cunningham (guitare, mandoline), Tim Simenon (programmation), Loretta Heywood (choeurs)

remarques

Bono et The Edge (U2) font une apparition aux choeurs sur 'Angel'

chronique

Styles
pop

Si en concert, Gavin Friday n'a rien perdu de sa folie (je l'ai vu de mes yeux vu), son parcours discographique n'en témoigne pas réellement. Certes les photos du livret (Gavin maquillé en diva dans son bain ou tenant d'étranges portaphones clinquants) montrent bien que notre homme reste une personnalité spéciale mais sa musique s'est assagie dans la forme. 'Adam and Eve' nous avait préparé à ce changement de direction en rupture totale avec tout reste de la période gothique par son côté baroque et sautillant. Moins déstabilisant, 'Shag tobacco' est un album sérieux et réfléchi, plutôt pop dans son approche, une pop que je qualifierais de 'à trois visages'. Nous avons des compositions comme 'Shag tobacco', 'Caruso', 'Mr Pussy' ou 'Le Roi d'amour' (excellent avec son climat cabaret tzigane à la Kusturica) aux atmosphères moites, sulfureuses, urbaines, quelque chose de nocturne, parfumé à l'asphalte et aux cuisines solitaires, d'autres insupportables par leur côté léger: 'Angel' (où à l'instar de son ami Bono, Gavin a la mauvaise idée de chanter haut perché), 'Little black dress'...et finalement celles qui font le joint entre les deux ('You and me and world war three', 'The slider' ou 'Kitchen sink drama'). La production est intéressante puisque Gavin et Seezer ont travaillé avec Tim Simenon, ex-leader de Bomb the Bass, projet acid house, soit complètement étranger à l'univers cabaret des deux Irlandais. C'est ainsi que les arrangements lounge, jazzy et pop cohabitent avec de très discrètes touches électroniques. Cet aspect ne suffit malheureusement pas à donner du corps à un disque que je trouve pour ma part trop calme et ennuyeux malgré quelques jolies chansons.

note       Publiée le mardi 27 décembre 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Shag tobacco" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Shag tobacco".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Shag tobacco".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Shag tobacco".

Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

J'ai grandi comme tout le monde avec l'extraordinaire "You and me and world war three" ; mais le reste est vraiment en dessous...

Note donnée au disque :