Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVive La Fête › Nuit blanche

Vive La Fête › Nuit blanche

  • 2003 - Surprise, Surprise 010 (1 cd digipack)
  • 2004 - V2, VVR1028152 (1 cd)

cd | 12 titres

  • 1 Nuit blanche
  • 2 Touche pas
  • 3 Jaloux
  • 4 Joyeux
  • 5 Mon Dieu
  • 6 Maladie d'un fou
  • 7 Assez
  • 8 Noir désir
  • 9 KL
  • 10 Mr.le Président
  • 11 Maquillage
  • 12 Adieu

enregistrement

Home Studio, Belgique, décembre 2002-janvier 2003. Studio Turtlepower, Belgique, janvier-février 2003

line up

Els Pynoo (chant, synthé, programmation), Danny Mommens (chant, guitare, synthé, programmation), Jérome Swinnen (synthés, programmation), Dirk Cant (basse), Jules Deborgher (batterie additionnelle), Ben Brunin (basse additionnelle), Stéphane Misseghers (batterie additionelle)

remarques

http://www.vivelafete.be. L'édition française de V2 comprends les titres Schwarzkopf et Déjà-vu au lieu de Touche pas et Assez, ainsi que la fameuse pochette "Els-en-fauteuil".

chronique

Hein ? Quoi ? Twilight a perdu la boule ? C'est un webzine consacré aux musiques sombres et expérimentales ici ! Rassurez-vous, Vive la fête n'est pas une compilation de karaoké pour apprendre à danser la Chenille avec la Bande à Basile mais un duo belge pratiquant une musique électronique fortement inspirée par la new wave des 80's. Le groupe en reprend les structures froides, dansantes, presque robotiques parfois. Cet aspect est développé au travers de textes stupides aux sonorités monotones écrits avant tout pour coller aux textures mélodiques plus que pour leur portée philosophique. La musique, elle, héritière de la new wave, combine structures anciennes et sonorités un brin plus contemporaines: boîtes à rythmes sèches, sons synthétiques, feeling pop froid (parfois même agressif et désenchanté: 'Noir désir')...Ce qui rend Vive la fête sympathique, c'est cet humour sain, cette touche d'auto-dérision faussement innocente, compagne d'une écriture musicale relativement efficace malgré tout ('Nuit blanche', 'Maquillage','Joyeux') quelque part entre Giorgio Moroder ('Assez'), Human League mais aussi l'expérimentation de Liaisons dangereuses et Miss Kittin and the Hacker. Pas le disque du siècle certes mais une galette assez plaisante entre nostalgie et électroclash contemporain à la séduction pop immédiate et plaisante.

note       Publiée le mardi 20 décembre 2005

partagez 'Nuit blanche' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Nuit blanche"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Nuit blanche".

ajoutez une note sur : "Nuit blanche"

Note moyenne :        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Nuit blanche".

ajoutez un commentaire sur : "Nuit blanche"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Nuit blanche".

Twilight › mercredi 15 juin 2016 - 18:39  message privé !
avatar

C'est la même réaction quand les gens louchent vers mon Ipad...Il faut leur expliquer, face à leurs yeux comme des soucoupes, qu'il s'agit du titre et non du groupe ^^

(N°6) › mercredi 15 juin 2016 - 18:37  message privé !
avatar

Tu mets quel morceau ? Tostaky ? L'homme pressé ? (ok, je connais la sortie)

Note donnée au disque :       
Twilight › mercredi 15 juin 2016 - 18:36  message privé !
avatar

Chaque fois que je mixe 'Noir Désir' en soirée, ça fait son petit effet. Difficile de s'en remettre, cette intro et ce final, waow !

Raven › mardi 2 juillet 2013 - 01:21  message privé !
avatar

aaah ouais, merci d'avoir ajouté la belle pochette jambes+grillage racolage, ceux qu'aiment pas Vive la fete ben ils ont qu'à faire des mots croisés avec, ces gros coincés. na!

Note donnée au disque :       
(N°6) › lundi 1 juillet 2013 - 15:12  message privé !
avatar

Ah, le chouca me donne des envie d'electro-racolage ces jours-ci. Du coup j'ai rajouté l'édition V2 de Nuit Blanche, avec inclu "Schwarzkopf", le "Black N°1" de l'electroclash. Et puis la pochette quoi... Vive la fête, vive l'été, tout ça...

Note donnée au disque :