Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAkin › Verse

Akin › Verse

cd • 9 titres

  • 1Dreamland
  • 2To one in paradise
  • 3Evening star
  • 4Stanza#4
  • 5Lenore
  • 6A dream within a dream
  • 7Annabel lee
  • 8Verse
  • 9The valley of unrest

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

ADN studios, France

line up

Adeline Gurtner (chant, Philippe Chauviré (chant, flûte), Matt Baker (guitare), Julien Chometton (guitare), Luc Labut (basse), Pierre Lucas (claviers), Romain fayet (batterie), Fred Fayolle (batterie sur les titres 1 et 9)

remarques

Tout les textes sont extraits des poèmes d'Edgar Allan Poe.

chronique

Styles
metal
metal atmosphérique
Styles personnels
metal atmosphérique

Sorti sur le label découvreur de talents Sacral productions, Akin nous délivre ici une petite galette qui risque bien de devenir une référence et le groupe de devenir un bien bel ambassadeur du metal atmosphérique. Pourtant, les choses n'avaient pas si bien commencé. Ayant déjà lu plusieurs critiques (plutôt élogieuses) de cet album et étant d'une nature assez méfiante, j'ai introduit le cd dans mon lecteur avec beaucoup de précaution. En effet, les groupes mettant tout le monde d'accord sur son talent sont tout de même assez rare ! ainsi démarre le 1er titre "Dreamland" et là : bofff. Ce titre commence par une narration d'un vers de Poe ma foi fort bien lu mais ô combien inutile, puis s'enchaîne la chanson à proprement parler. Le titre est correct surtout la chanteuse mais je ne sais pas, il manque un truc. Ouhlàlà, c'est mauvais signe si le premier titre est comme çà, à quoi va ressembler l'album ? Je sens que je vais encore me démarquer des autres...Et bien non ! Le miracle se produit et l'album suit en fait une véritable progression vers la perfection ! En effet dès "To one in paradise", on comprend vite que le groupe a trouvé ses marques et qu'il nous délivre une œuvre atmosphérique très bien exécuté. Tous les titres sont plutôt mid-tempos, mélangeant guitares acoustiques avec d'autres bien plus électriques ( à noter d'ailleurs la très bonne prestation du guitariste), de la flûte et quelques percussions (malheureusement trop mixées en arrière à mon goût) et surtout la magnifique voix d'Adeline Gurtner. Je pense vraiment que c'est grâce à elle si l'album se démarque autant de ses concurrents, son timbre de voix est très clair et me fait même parfois penser à Dolores O' Riordan des Cranberries ! (On a vu pire comme référence !). Sinon, la musique dans son ensemble est très mélodique, que ce soit par les lignes de flûtes ou les très jolis solos de guitares (notamment sur "Annabel Lee"). Bon, comme on dit "Qui aime bien châtie bien" alors au chapitre des regrets, on peut noter le premier titre qui ne marche pas (du moins c'est mon avis), un côté "éléctro" trop appuyé sur "To one in paradise", et l'instrumental "Stanza#4" qui se fond mal dans l'album. Mais enfin, ce n'est rien de bien grave. Bref, vous l'avez bien compris, je me suis (encore ?) fait avoir et je considère désormais cet album comme l'œuvre d'un très grand qui ne demande qu'à le devenir...

note       Publiée le mardi 18 décembre 2001

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Verse".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Verse".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Verse".

j66613 › lundi 4 août 2003 - 16:20  message privé !
Oui c'est sympa et ya un ptit coté The Gathering, voir Lacuna Coil. C'est bien fait mais ça manque d'emotions par moment et on ne peut qu'esperer que la suite soit des plus interessantes.