Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKonkhra › Sexual affective disorder

Konkhra › Sexual affective disorder

10 titres - 43:56 min

  • 1/ Center of the flesh
  • 2/ Seasonal affective disorder
  • 3/ The dying art
  • 4/ Visually infact
  • 5/ Evilution (Exordium expired)
  • 6/ Lucid dreams
  • 7/ Blindfolded
  • 8/ Thoughts abandoned
  • 9/ Chaos to climb
  • 10/ Empty frames

enregistrement

Sunlight studios, été 1993.

line up

Anders Lundermark (guitare, chant), Claus Vedel (guitare, chant), Johnny Nielsen (batterie), Lars Schmidt (basse)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
death metal

Quand je vois le peu de personnes qui écoutent et apprécient Konkhra, je me demande quelle seraient leurs têtes si ils entendaient ce "Sexual affective disorder". Franchement, je ne m'attendais pas du tout à çà ! Sur ce disque, Konkhra pourrait en surprendre plus d'un par le style joué. Alors que je m'attendais à un disque de death traditionnel (cf albums suivants, et date de sortie), le groupe sort un disque bien original pour l'époque, profondément technique et saccadé. C'est simple, Konkhra faisait quelque chose bien plus proche de Meshuggah que de Cannibal corpse (oui y a pas de rapport, mais c'était un exemple). Guitares sous accordées, rythmiques tout sauf binaires, batteur epileptique, duos de voix ultra profonds, Konkhra apporte ici une approche bien particulière du genre, une sorte de Deicide (tpériode "Legion") qui aurait décidé de ne pas tenir en place et de rpoposer un tas de plans sans queues ni têtes les uns à la suite des autres. Techniquement, l'ensemble est je le répète, très impressionant, mais il manque clairement le truc qui rendra la chose moins plante, le syndrôme Disincarnate quelque part. Les compos se suivent et se ressemblent, brutales sans être réellement défoulantes, on est plus arrêté par l'effet de surprise que produit la galette que par ces réelles qualités. Trop de riffs mutés, trop de breaks qui partent en vrille, pas de ligne directrice, Konkhra pêche ici par jeunesse et c'en est bien dommage. Car intrinsèquement, "Sexual affective disorder" tabasse comme pas beaucoup, et surtout, n'a pas vieilli d'un poil malgré son âge, le style étant assez novateur pour l'époque, quelque part entre un Fear Factory ("soul of...") et le thrash à la Coroner. Malgré cela, voilà bien un album aux reliefs peu marqués, et par conséquent vite saoulant, un disque qui peu cependant tout à fait plaire aux amateurs de musiques saccadées et grosses guitares qui tranchent... De mon côté je retiendrai pleins de bonnes choses mais trop mal agencées, heureusement ils rectifieront le tir sur le disque suivant...

note       Publiée le mercredi 14 décembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Sexual affective disorder".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sexual affective disorder".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sexual affective disorder".

Noohmsul › jeudi 21 juillet 2011 - 22:44  message privé !

Pochette immonde c'est clair, mais perso je trouve que cet album est une tuerie ! Technique et original, mais aussi très compact, il faut juste faire l'effort de rentrer dedans, et après c'est que du bonheur ce death metal épileptique.

Note donnée au disque :       
boumbastik › mardi 4 janvier 2011 - 18:01  message privé !

carrément ! on peut pas faire un tag pour ?

Raven › samedi 3 janvier 2009 - 02:14  message privé !
avatar

putain, cette pochette....