Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLimbo › Hell's gate visions (1986/1996: a total revision)

Limbo › Hell's gate visions (1986/1996: a total revision)

  • 1997 • Triton Triton 02 CD • 1 CD

cd • 14 titres

  • 1In Limbo
  • 2Venus in furs
  • 3Eros et Thanatos
  • 4Meopenisintuavulva
  • 5Carnalia
  • 6Hermaphrodita
  • 7Himmel und Hölle
  • 8Libido Mater Nostra
  • 9The art of rape
  • 10Dein Gott ist tot
  • 11Magick Bathory
  • 12Blutfeuchttraeume
  • 13Dominio e Sottomissione
  • 14Inferus veni ad nos

enregistrement

Michelangelo's Studio, Italie, 1996

line up

Gianluca Becuzzi (chant, musique)

remarques

Les titres revisités sont tirés des albums suivants: 'In Limbo', 'My whip, your flesh', 'Our Mary of cancer', 'Vox Insana', 'Evil zone totemica seriale'.

chronique

Styles
electro
gothique
Styles personnels
dark wave / électro glauque

Compile ou pas compile ? Nouvel album ou pas nouvel album ? Un peu des deux en fait. Comme l'indique le titre, Gianluca Becuzzi a ici rassemblé des anciens morceaux de Limbo. Rassemblé ? Réenregistré carrément. Si les chansons ne sont pas neuves, leur nouvel habillage l'est. Glauque et mystique, je le qualifierais de typique de Limbo période 'Sein und Zeit'. Seul aux commandes du projet, Gianluca travaille désormais dans une optique très dark wave, usant de sons secs pour développer un côté clinique, malsain, quelque chose de sulfureux et glacé à la fois. Il subsiste pourtant dans cette démarche quelque chose de noir qui disparaîtra dans les cds suivants plus inspirés par l'aspect purement froid et glacial de l'électro. Ecoutez donc 'Meopenisintuavulva', ses vocaux terrifiants, ses cloches...on frise le rituel d'une secte. Pareil pour les lourdes percussions de l'intro d'un 'Libido Mater Nostra' rendu méconnaissable. Même 'Hermaphrodita' sonne plus pesant, notamment de par les vocaux plus graves nappé d'un léger halo d'échos. Parfois les tempi ont été ralentis, ainsi 'The art of rape' ou 'Magick Bathory'. La démarche est loin d'être inintéressante, ce relookage musical est du plus bel effet et l'aspect glauque des compositions a été réellement amplifié de manière originale et travaillé (même la tristesse de 'Inferus veni ad nos' a quelque chose d'inquiétant). D'un autre côté, pour ceux qui cherchaient ces premiers morceaux difficiles à trouver, la quête n'est pas terminée. Leur esprit est radicalement différent, l'aspect new wave déjanté a disparu et ces réécritures sont presque à prendre comme de nouvelles compositions. 'Hell's gate visions' est donc un achat indispensable et un album complet aux même titre que tous les autres de Limbo.

note       Publiée le mardi 13 décembre 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Hell's gate visions (1986/1996: a total revision)" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Hell's gate visions (1986/1996: a total revision)".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Hell's gate visions (1986/1996: a total revision)".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Hell's gate visions (1986/1996: a total revision)".

MaxwellsDemon › samedi 7 mai 2011 - 00:12 Envoyez un message privé àMaxwellsDemon

Addictif

Note donnée au disque :