Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFuria › A la quête du passé

Furia › A la quête du passé

cd • 13 titres • 54:08 min

  • 1Chapitre I : Prologue02:02
  • 2Chapitre II : A la quête du passé05:11
  • 3Chapitre III : Gorthoth, le passeur du fleuve de l'oubli05:09
  • 4Chapitre IV : Le temple des putains démoniaques04:18
  • 5Intermède01:08
  • 6Chapitre V : Le jardin d'Eden04:40
  • 7Chapitre VI : Incantation à Cébil06:42
  • 8Chapitre VII : Le sacrifice de la vierge05:49
  • 9Chapitre VIII : Le baptême du diable04:58
  • 10Chapitre IX : Et la lumière fut...01:58
  • 11Chapitre X : L'antre des morts04:14
  • 12Chapitre XI : Une quête sans lendemain04:12
  • 13Chapitre XII : Les larmes du destin03:47

enregistrement

Enregistré en Mai 2001 par Furia. Mixé en Juin 2001 par Alain Guerci au Plaza Studio. Textes et Musique de Furia, sauf Intro, Intermèdes et Outro par Medhi Khadouj.

line up

Nicolas Perchaud (Chant), Michaël Vallesi (Guitare, Chant), Sébastien Lobut (Guitare), Médéric Moge (Batterie), Guillaume Mauceli (Basse), Isabelle Vailler (Claviers)
Musiciens additionnels : Medhi Khadouj (Claviers), Virginie Lardant (Chant), Damien Paquet (Chant)

remarques

Le disque contient une plage CD-ROM incluant une petite biographie du groupe ainsi que le clip du titre "Une quête sans lendemain" accompagné d'une série de photos du tournage et du story-board.

chronique

Dès les premières notes, "A la quête du passé" fait immédiatement penser aux ambiances musicales des anglais de Bal-Sagoth. Mais sans pousser plus loin la comparaison et sans être chauvin, on constate bien vite que Furia joue dans une catégorie supérieure. Là où Bal-Sagoth péche par un manque d'originalité et de renouvellement, la musique de Furia se veut beaucoup plus diversifiée et l'inspiration dans les textes y est beaucoup plus riche. "A la quête du passé" s'avère être un superbe concept-album structuré en douze chapitres, où l'auditeur se voit conter l'histoire de Miran, jeune orphelin insouciant voué malgré lui à un destin des plus sombres, et qui va partir à la recherche de ses origines afin de confondre et de combattre l'esprit maléfique qui vit caché au fond de son âme. Cette histoire fantastique de quête individuelle parsemée de possessions démoniaques, de rituels et invocations sataniques et autres sacrifices humains (sur cet aspect là je ne peux m'empêcher de penser au "Blood Ritual" de Samael !) se voit mise en musique par un savant mélange de black, de death et de heavy, avec un fort penchant mélodique, agrémentée de vocaux aux styles variés mais toujours très agressifs (à l'exception du chant féminin qui se veut au contraire plutôt apaisant). Les compositions alternent avec élégance des parties aggressives avec des parties beaucoup plus calmes et raffinées, servies par une qualité sonore excellente, de même que par l'interprétation impeccable des musiciens. L'interaction entre la musique et les textes est carrément impressionante et l'on se retrouve vite immergé dans cette quête de la vérité, s'enfoncant en même temps que le personnage central dans cet univers de chaos et de désolation, à ressentir ses souffrances jusqu'à ce dénouement tragique et inévitable, que je laisse à chacun le plaisir de découvrir. Difficile de sortir indemne de ce voyage aux tréfonds des ténébres, pour peu que l'on prenne la peine de s'y attarder. "A la quête du passé" est pour moi une oeuvre magistrale comme on en voit que très peu et pour être plus terre-à-terre l'un des tous meilleurs albums que j'ai entendu en 2001.

note       Publiée le mardi 18 décembre 2001

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
heavy/black/death

"A la quête du passé" ou un album bien trop encensé selon moi. En effet, les éloges sur ce premier disque de Furia ont plues comme rarement (il n'y a qu'à voir ci-dessus), pourtant je trouve personnellement ce disque bien fade... En effet, le groupe joue un heavy/black/death très ambitieux au concept "album-histoire" très bien mis en place, mais qui pêche par excès. En effet, les 11 compos (plus une intro et une outro) qui parsèment ce disque s'avèrent beaucoup trop riches pour devenir vraiment accrocheuses. Les riffs pleuvent dans tous les sens, se répétant rarement dans une même chanson, ceux-ci étant d'ailleurs d'une qualité assez moyenne, et l' on se demande souvent quelle chanson on écoute... Pourtant, au milieu de cette déferlante de riffs et de mélodies, on peut noter certains breaks carrément jouissifs (principalement quand la guitare lead s'emballe) qui valent vraiment le détour. Ceci permettant de noter une très grande maîtrise technique des guitaristes, qui mènent littéralement la danse... Malheureusement, le tout jouit d'une production bien trop faible pour le style, et la boite à rythme, bien que très bien programmée, et à mon goût bien trop mixée en avant. Autant d'erreurs pour un premier album peut-être trop ambitieux, qui se retrouveront corrigées d'une façon étonnante sur le second disque...

note       Publiée le dimanche 15 juin 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "A la quête du passé".

notes

Note moyenne        22 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A la quête du passé".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A la quête du passé".

pyosisified › dimanche 16 février 2014 - 06:35 Envoyez un message privé àpyosisified

Le titre original c'est "À la conquête du Passé" mais le con était trop étroit.
Nan mais t'as raison c'est clairement un faux pas et il manque un accent grave sur le À (on rêve).
Par ailleurs "bon français" dans ce contexte reste sans majuscule comme dans "Furia trahit le bon français" (la langue) et contrairement à "Moscovici trahit le bon Français" (moi).
Non messieurs dames le bel esprit n'est pas mort, l'abjection orthographique ne sera jamais tolérée même pour un CD sorti y'a treize ans.

The Gloth › vendredi 14 février 2014 - 15:42 Envoyez un message privé àThe Gloth

"A la quête du passé" ? C'est pas "En quête..." la formulation en bon Français ?

arckanum › vendredi 16 mai 2008 - 16:19 Envoyez un message privé àarckanum
pas à la hauteur de l'ambition..... je deteste cet album, d'ailleurs je ne sais meme plus ou je l'ai mis....
Note donnée au disque :       
Icare › mardi 10 octobre 2006 - 23:19 Envoyez un message privé àIcare
wouarf, je vous trouve bien durs les gens qui le notez a 1 ou 2... J'trouve que c'est un putain de bon album avec une paire de riffs monstrueux, varié, qui dévelope quelques ambiances vrmt profondes et envoutantes... Ok, le style peut enerver parce que ca part parfois un peu dans tous les sens, mais je trouve quand memem que l'album garde une grande cohérence de par le concept développé sur les 13 titres. Vraiment frais et original, puissant et inspiré, franchment quand on sait que c un 1er album... Allez, ca vaut bien un petit 5 :-)
Note donnée au disque :       
murderangels › dimanche 28 mars 2004 - 16:22 Envoyez un message privé àmurderangels
C le genre de truc que je n'arrive pas juger! Jtrouve cet album plutot bien mais tout depend de mon humeur.. Enfin bon, je met 4/6 mais je suis pas sure lol...
Note donnée au disque :