Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBethlehem › Dictius te necare

Bethlehem › Dictius te necare

cd • 7 titres

  • 1Schatten aus der Alexander Welt
  • 2Die anarchische Befreiung der augenzeugenreligion
  • 3Aphel -- Die schwarze Schlange
  • 4Verheißung -- Du Krone des Todeskultes
  • 5Verscheierte Irreligiosität
  • 6Tagebuch einer Totgeburt
  • 7Dorn meine Allmacht

line up

Landfermann (Vocals) Matton (Guitars) Bartsch (Bass) Steinhoff (Drums)

remarques

Réédité en 2004 en double cd sous format boitier dvd, avec tout un tas de bonus (videos, remixes archi barrés, l'ep "alles tot" notamment). Cette réédition est assez mal foutu, cds inversés (dictius est sur le cd2, non le 1), infos bordéliques, livret inutile... Restent tout de même des bonus vraiment intéressants...
L'édition Ostra records de 2009 est remasterisée. Il existe une version "Die hard" accompagnée du tribute "Schatten aus der... Bethlehem" et d'un T-shirt.

chronique

Styles
metal extrême
dark metal
Styles personnels
dark metal

Totalement hystérique... Prodigieusement barré... Incroyablement fou... Avec ce "dictius te necare", Bethlehem change radicalement de ton et nous balance à la gueule son disque qui le posera dès sa sortie comme un maître d'un genre qu'il s'est lui même créé. Le genre de disque culte dès sa sortie. Ma foi, malgré l'utilisation fort galvaudée de ce terme, il faut bien avouer qu'il y a ici de quoi. Franchement, cet album pue le dérangement mental, le prozac et les crises hystérico-maniaques. Une ambiance complètement tarée doublée d'un vocaliste en pleine de crise de nerfs genre "je supporte pas le monde dans le métro"... Argh que ce disque est dur. Alors oui c'est bien beau tous ces adjectifs aussi faciles qu'inutiles mais croyez-moi, "Dictius te necare", il faut l'entendre pour comprendre. Comment décrire la chose simplement ? Et bien, prenez quelques éléments doomy (l'ambiance oppressante, sulfureuse, dérangée), d'autres plus black (les accélérations, le riffing, le chant qui s'en approche également) et... cassez les. Bethlehem se fait un plaisir de sortir des dogmes. Des breaks sortis de nulle part, des arpèges tout calmes juste après un énorme blast, des riffs peu conventionnels, ds rythmiques passant du coq à l'âne, des transitions archi brutales... Et pourtant tout colle à merveille. On est loin du côté lancinant de "Dark metal", le rythme global est assez effréné (putain "Aphel..." est monstrueuse !) avec ses riffs tremolo tout droits sortis d'un asile psychiatrique et avec la voix de Landfermann, croyez moi, vos voisins ne vous regarderont plus pareil. A ce sujet, ceux qui croient que Silencer a tout inventé se fourrent le doigt dans l'oeil jusqu'au cerveau. Landfermann se pose ici comme LE vocaliste de la situation. Complètement intenable, hystérique comme pas possible, profondément malade, il crie, hurle, pleure, s'énerve comme rarement il vous sera donné d'entendre, et ce sur les parties brutales comme sur les calmes. C'est d'ailleurs sa prestation qui portera le disque sur le piedestal où il se trouve. Ceci étant dit, sans lui, l'album aurait de toute façon été unique. Non exempt de défauts (landfermann parfois fatiguant, un style difficile à pénétrer, des passages un peu cheaps...), preuve de son humanité (on en doutait), "Dictius te necare" se pose ici comme le disque phare du genre Dark metal, un genre si fourre-tout, bourré de groupes inclassables et pourtant, avec ce disque, si reconnaissable... Malsain, barré et intense... Une oeuvre que tout auditeur de musiques sombres et experimentales doit avoir écouté au moins une fois dans sa vie tout simplement.

note       Publiée le dimanche 4 décembre 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • zugal21
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Dictius te necare" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Dictius te necare".

notes

Note moyenne        35 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Dictius te necare".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Dictius te necare".

yog sothoth Envoyez un message privé àyog sothoth
avatar

Je l'ai jamais choppé parce qu'il le vend plutot très cher, ca avait l'air pour le moins étrange : https://rainerlandfermann.bandcamp.com/

Note donnée au disque :       
luapluap Envoyez un message privé àluapluap

Blub : Y a un album en 2019 appelé Mein Wort In Deinerer Dunkelheit.

blub Envoyez un message privé àblub

Fait ch*er qu'il ne "chante" que sur cet album... et un pauvre petit featuring sur un Anaal Nathrakh, la vie c'est pas jolie jolie (ultra moche)

Note donnée au disque :       
blub Envoyez un message privé àblub

Landfermann for ever !!!

Note donnée au disque :       
blub Envoyez un message privé àblub

Totalement indémodable parce que même si le côté Black'n Roll peut rebuter certain, Le chanteur à toujours été inégalé... CLASSIQUE SHIT

Note donnée au disque :