Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOzzy Osbourne › Under cover

Ozzy Osbourne › Under cover

13 titres - 55:10 min

  • 1/ Rocky mountain way
  • 2/ In my life
  • 3/ Mississippi queen
  • 4/ Go now
  • 5/ Woman
  • 6/ 21st century schizoid man
  • 7/ All the young dudes
  • 8/ For what it's worth
  • 9/ Good times
  • 10/ Sunshine of your love
  • 11/ Fire
  • 12/ Working class hero
  • 13/ Sympathy for the devil

informations

Enregistré au Cello Studios, au Whatinthewhatthe?, au Music Machine, au Village Recorder, aux Capitol Studios, aux Sony Studios, aux Avatar Studios, Au Ritz Carlton Hotel, au Peninsula Hotel, aux Abbey Road Studios et au Whitfield Studios

line up

Mike Bordin (batterie), Jerry Cantrell (guitares), Ozzy Osbourne (chant), Chris Wyse (basse)

Musiciens additionnels : Ian Hunter (chant sur le titre 7), Leslie West (guitare sur le titre 3), Robert Randolph (guitare sur les titres 13 et 6), Paul Santo (guitares [10]), Joe Bonamassa (guitares [8]), Bogie Bowles (batterie [8]), James Mastro, Bruce Sugar, Louis Conte, Gregg Bissonette, Tabby Callaghan, Jim Cox, Madison Derek, Steve Dudas, Molly Foote, Mark Hudson, Sarah Hudson, Michael Landau

chronique

  • classic rock ozzified !

Forcément, il fallait qu'il le sorte... Sur sa box-4 CD sortie en mars dernier, le dernier CD était totalement inédit et ne comprenait que des reprises. Alors bien évidemment, Ozzy s'est senti "obligé" (hum...) de ressortir ces morceaux à part, pour ceux qui ne voulaient pas investir dans la box (ben voyons...), avec aussi 4 nouvelles reprises inédites (faut bien aussi attirer les autres qui l'avaient achetée cette box). Sur ce "Under cover", on retrouve des standards des 60's et 70's du blues et du rock. Comme je le disais dans ma chronique de la box "Prince of darkness", Ozzy est vraiment fort, les reprises sont bonnes, même très bonnes, elles gardent le caractère des versions originales tout en y injectant la Ozzy Touch ! Dans l'ensemble, l'anglais reste très fidèle aux titres repris en y changeant très rarement les structures (comme sur le pont du "21st century schizoid man" de King Crimson). Comme souvent dans ce genre d'albums, il subsiste quelques titres un peu moins bons que les autres (ici "Sympathy for the devil" un peu poussive et "For what it's worth") et d'autres vraiment énormes ("Fire" endiablé comme rarement, "Good times" et "In my life" des Beatles). D'ailleurs en parlant du quatuor de Liverpool, il est indéniable qu'Ozzy en est très grand fan avec pas moins de 3 reprises du groupe ou des carrières solo de ses membres. On pourra d'ailleurs noter une reprise très sympa et fidèle du magnifique "Woman" de John Lennon. Après, pour ceux qui ont déjà la box "Prince of darkness", ce "Under cover" possède un intérêt moins important avec seulement 4 inédits. Parmi eux, on pourra compter le "Sunshine of your love" de Cream qui, même si la reprise s'avère être moyenne, reste l'influence principale du morceau "N.I.B." de Black Sabbath ! Bref, un album sympathique et léger, du bon boulot, même si pas indispensable non plus.

note       Publiée le dimanche 27 novembre 2005

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Under cover" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Under cover".

notes

Note moyenne        5 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Under cover".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Under cover".

GrahamBondSwing Envoyez un message privé àGrahamBondSwing

Je trouve dommage de faire des reprises de titres contemporains du groupe. A mon avis l'intérêt principal de ce genre d'album et de nous faire découvrir les principales inspirations de jeunesse d'Ozzy en jetant des ponts vers sa propre carrière.

Note donnée au disque :       
Aiwass Envoyez un message privé àAiwass
Pour moi la carrière artistique d'Ozzy s'est arrêtée avec "Ozzmosis", le meilleur skeud de Hard F.M., son meilleur album du reste, et peut être même l'un des seuls albums Hard F.M. qui soit vraiment de bon goût... pauvre vieux, quand on compare à l'énergie et à la santé physique et artistique d'un Lemmy Kilmmister, ça fait mal...
Nicko Envoyez un message privé àNicko
avatar
j'ai écrit la kro, j'ai juste à la poster. Il est pas pourri, mais pas fabuleux non plus. Minimum syndical on va dire...
Note donnée au disque :       
Lord Max Envoyez un message privé àLord Max
C'est moi, ou le dernier est une vraie daube ?
torquemada Envoyez un message privé àtorquemada
Quel désastre ! Comment des musiciens aussi doués que Jerry Cantrell ou Mike Bordin ont-ils pu se compromettre dans une pareil farce ? Tout est plat, sans âme, mou et policé pour les FM US. Ecoutez "Feedback" le EP de reprises de Rush (qui contient des titres de la même époque, dont "For What It's Worth", présent ici) pour voir la différence de patate entre les deux galettes, c'est hallucinant. Allez Ozzy, il serait temps de prendre une retraite bien méritée.
Note donnée au disque :