Vous êtes ici › Les groupes / artistesOThe Old Dead Tree › The perpetual motion

The Old Dead Tree › The perpetual motion

cd • 12 titres • 46:15 min

  • 1Out of breath
  • 2Unrelenting
  • 3I can't get rid of it
  • 4What else could we've said
  • 5So be it !
  • 6Everyday life
  • 71.2.3.4.5.6.7.8...
  • 8By the way
  • 9My friends
  • 10Even if
  • 11The Knock Out song
  • 12This is no farewell

line up

Manuel Munoz (chant, guitare), Nicolas Chevrollier (guitare, choeurs), Vincent Danhier (basse), Foued Moukid (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
rock
Styles personnels
dark metal classieux

Après la monumentale claque derrière les oreilles (ouille !) que m'avait asséné The Old Dead Tree avec "The nameless disease" il y a deux ans, je peux vous dire que j'attendais son successeur avec une impatience non dissimulée. Dès le premier titre de l'album l'incroyable machinerie TODT se met en place : nous voilà rassuré, le groupe n'a rien perdu de sa magie. Son dark metal teinté de rock est puissant, beau, inspiré et terriblement jouissif. Musicalement, "The perpetual motion" est à la fois proche et différent de "The nameless disease". Proche dans le sens où l'on sent bien que les deux disques sont en prolongement direct. Différent car le groupe a tenté d'apporter des choses nouvelles dans son expression couvrant une palette de d'émotions encore plus large que par le passé. Le nouveau batteur semble parfaitement intégré, et sa frappe puissante, lourde et précise est redoutable. Et côté chant, une nouvelle fois Munoz impressionne par sa maîtrise. Avec ce nouvel album TODT ose, et en osant il se surpasse, nous offrant des moments mémorables comme par exemple cet énorme enchainement "Unrelenting" / "I can't get rid of it" / "What else could we've said"... Carrément imparable ! Une chose est sûre : The Old Dead Tree possède un talent monstre, et son nouvel opus fait plus que confirmer tous les espoirs placé en lui... Chapeau bas messieurs.

note       Publiée le samedi 26 novembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The perpetual motion".

notes

Note moyenne        18 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The perpetual motion".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The perpetual motion".

Anomaly › mercredi 14 juin 2006 - 11:23 Envoyez un message privé àAnomaly
Sympa, pas de quoi crier au génie non plus. Le chant est superbe, un vrai chant clair plein d'émotion, un chant hurlé fort sympathique, des arpèges très jolies, des riffs accrocheurs, mais... mais... un batteur... qui en fait des toooooonnes, alors qu'il ne devrait pas. Je trouve ça dommage, surtout que les passages de notre ami Foued, ne sont pas bien senti... Faut pas avoir peur ni honte de placer un rythme de batterie basique parfois =) =) =)
Note donnée au disque :       
Raven~Crow › mercredi 5 avril 2006 - 16:41 Envoyez un message privé àRaven~Crow
J'ai trouvé cet album vraiment impéccable, et je suis toujours autant fan de The old dead Tree... Et la voix de Manuel... :'( elle est toujours aussi belle, il me donne envie de pleurer...
Note donnée au disque :       
Droceracrew › dimanche 12 mars 2006 - 17:11 Envoyez un message privé àDroceracrew
Un chef-d'oeuvre absolu du metal moderne, avec sûrement l'un des meilleurs chanteurs de la scène.
Note donnée au disque :       
Sephi › dimanche 12 février 2006 - 00:27 Envoyez un message privé àSephi
"Bien mais pas top" comme qui dirait... j'ai nettement préféré The Nameless Disease, beaucoup plus abouti à mon avis. Les tracks de cet album se ressemblent un peu, et elles sont devenues beaucoup moins recherchées musicalement. Dommage aussi qu'ils aient changé de batteur, je préférais nettement l'ancien... Une orientation peut-être plus rock que précédemment ? L'album reste néanmoins très bon, mais pour du TODT ça pourrait être mieux !
Note donnée au disque :       
Motaburn › dimanche 25 décembre 2005 - 05:30 Envoyez un message privé àMotaburn
cet album est vraiment sans plus... aucune chanson ne m'a marqué, contrairement au précédent... 1,2,3,4,5,6,7,8 est sacrément pourrite
Note donnée au disque :