Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNapalm Death › Death by manipulation

Napalm Death › Death by manipulation

cd • 19 titres

  • 1Mass appeal madness
  • 2Pride assassin
  • 3Unchallenged hate
  • 4Social sterility
  • 5Suffer the children
  • 6Siege of power
  • 7Harmony corruption
  • 8Rise above
  • 9The missing link
  • 10Mentally murdered
  • 11Walls of confinement
  • 12Cause and effect
  • 13No mental effort
  • 14Multinational corporations
  • 15Readdress the problem
  • 16Changing colours
  • 17From the ashes
  • 18Understanding
  • 19Stalemate

enregistrement

Titres 1 à 4 : Eddie van dale's experience club, 1991. Titres 5 à 7 : Morrisound studios, 1990. Titres 8 à 13 : Slaughterhouse studios, 1989. Titres 14 à 19 : Studios Birdsong, 1988.

line up

Lee Dorrian (chant sur titres 8 à 19), Shane Embury (basse), Mark "barney" Greenway (chant sur titre 1 à 8), Mick Harris (batterie), Mitch Harris (guitare sur titres 1 à 7), Jesse Pintado (guitare sur titre 1 à 7), Bill Steer (guitare sur titres 9 à 18)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
death/grind

Sorti quelque mois après "Harmony corruption", "Death by manipulation" représente une compilation des divers enregistrements et EPs difficilement trouvables dans le commerce. Ainsi, ce CD est divisé en 4 parties remontant dans le temps : on démarre avec les 2 premiers titres écrits juste après "Harmony corruption" qui continuent dans une voie très death metal, les 2 titres qui suivent sont des reprises de l'album "From enslavement to obliteration" mais sont malheureusement moins bien interprétés par le nouveau line-up de Napalm Death. Ensuite déboulent le furieux "Suffer the children", déjà présent sur "Harmony corruption" puis "Siege of power" extrait de "Scum" et repris encore par le nouveau line-up : encore une fois, la version originale est préférable. Puis le titre "Harmony corruption" commence et là c'est l'interrogation : qu'est ce que c'est ? On dirait un extrait de BO ambiante qui m'a fait d'ailleurs penser à une gare fantôme ! Bizarre mais pas désagréable. Ensuite, le CD change radicalement de style puisque nous retournons avec l'ancienne formation de Napalm Death : le MCD "Mentally murdered" est présent en intégralité et là rien à dire c'est la claque (voir chronique). Enfin, les 6 derniers titres datent d'une session d'enregistrement à peine postérieure à "From enslavement to obliteration", le style y est le même : grindcore à l'extrême ! Notons la présence de la suite de "Multinational corporations" présente sur "Scum" où la voix de Lee devient vraiment incroyable. Au final, on retiendra que cet album est loin d'être mauvais, au contraire, mais qu'il m'a laissé comme l'impression qu'un nouveau groupe est né et qu'il essaie de se rattacher au précédent bien maladroitement. Heureusement, le groupe se créera une identité et un style qui annihileront toutes craintes...

note       Publiée le samedi 15 décembre 2001

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Death by manipulation".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Death by manipulation".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Death by manipulation".

Demonaz Vikernes › lundi 16 mars 2015 - 13:15 Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Une bonne compilation. Ne manquait que The Curse pour être complète.

Note donnée au disque :       
Dead26 › jeudi 12 mars 2015 - 08:29 Envoyez un message privé àDead26

Un de mes premiers Napalm Death que j'avais acheté aussi en cassette, une bien bonne compilation que je m'écoute toujours avec un plaisir non vain sur une vague de nostalgie. Curieusement ma partie préférée c'est la dernière avec l'ancienne session et ce bon vieux Lee Dorian au chant, de la furie à l'état pure comme eux seul en avaient le secret.

Note donnée au disque :       
Geoo_ › lundi 24 avril 2006 - 12:08 Envoyez un message privé àGeoo_
Ouais, exactement ce que je pensais pour ce qui est de Siege of Power et surtout de Unchallenged Hate: pour cette dernière, la voix est moins haineuse mais mieux articulée, mais revers de la médaille ils ont simplifié quelques trucs par-ci par-là ( les breaks du début par exemple ), allongé le "stop" en plein milieu du morceau, etc. Pour ce qui est des morceaux de Mentally Murdered ( de même que les reprises des morceaux du line-up original ) j'ai trouvé la production trop propre, je préférais largement l'ancienne avec son son assez crade.