Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKarkadan › Utmost schizophrenia

Karkadan › Utmost schizophrenia

7 titres - 55:34 min

  • 1/ Passing away
  • 2/ On your knees
  • 3/ The angel's death
  • 4/ Faint
  • 5/ Frenetic visions
  • 6/ The journey
  • 7/ Sea of bitterness

line up

Robby Beyer (chant), Philip Oefner (guitare), Martin Daniel (batterie), Christian Grunenberg (basse), Daniel Pütz (guitare)

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
dark metal

Quand on reçoit une fournée de promos comme celle que j'ai du me taper récemment, on finit par espérer qu'il n'y ait rien de faramineux pour pouvoir écouter ses propres coups de coeur. Sisi, je vous jure je suis presque content quand je reçois le 3794ème disque de brutal death, au moins je sais qu'il ne me donnera pas trop de fil à retordre (et cela se vérifie malheureusement couramment, à quelques exceptions près). Bref, tout ce préambule sommes toutes ridicule je le concède pour amener au fait que ces Karkadan, et bien ils m'en ont donné du fil à retordre. Ces allemands mixent plusieurs genres pour en sortir leur propre mixture ma foi tout à fait intéressante. Karkadan mélange avec une relative maîtrise un riffing très typé heavy metal, des harmonies et arpèges très Katatoniesques, chant black, breaks death et black (pas dance non) pour proposer au final un musique simple, mélodique et agressive à la fois. Sur la forme, le disque est plus que réussi, gros son, simplicité exacerbée qui met en valeur l'efficacité des riffs, chanteur puissant, breaks opportuns, mélodies sympas de temps à autres... Ouais, et si je m'arrêtais d'ailleurs sur ces points, le disque prendrait bien un bon 5. Sauf que vu l'actualité grandissante en metal extrême, il me semble désormais nécessaire d'attacher de l'importance au fond, à ce qu'exprime le disque, ce qu'il dégage. Et là, c'est le néant total. Plat me semble le terme en fait. Tout passe, tout s'écoute, mais rien ne se retient... Un défaut qui revient beaucoup trop souvent ces derniers temps. Pas assez mélodique, pas assez heavy, trop le cul entre deux (quatre ?) chaises... Evidemment comme souvent, il y a de très bons moments, mais désormais ce n'est plus suffisant, et cela risque bien, sauf curieux de condamner Karkadan à prendre la poussière... chez les disquaires.

note       Publiée le mardi 22 novembre 2005

partagez 'Utmost schizophrenia' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Utmost schizophrenia"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Utmost schizophrenia".

ajoutez une note sur : "Utmost schizophrenia"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Utmost schizophrenia".

ajoutez un commentaire sur : "Utmost schizophrenia"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Utmost schizophrenia".