Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFForthcoming Fire › Siberian summer

Forthcoming Fire › Siberian summer

cd | 5 titres

  • 1 William Lovell (remastered version)
  • 2 Siberian summer (different version)
  • 3 Velvet little lady
  • 4 Watching Rome burn (different version)
  • 5 Licht eines erloschenen Sterns

line up

Josef K (chant), Lars Wehr (guitare), Burn (claviers, programmation), G.Dorn (basse), Jens Weimar (guitare), Rada Taratunina (chant féminin), Ricci Catere (choeurs féminins)

remarques

Pochette spéciale, papier photo, format enveloppe

chronique

Styles
electro
gothique
Styles personnels
dark wave/ gothic trip hop/ goth folk

C'est pourtant un ami digne de foi qui me l'affirmait...J'avais un peu de mal à y croire et voilà que c'est vrai ! Las de jouer les trublions faussement nazis, Josef K. a rappelé à la vie son projet gothique Forthcoming fire sous forme d'un cd ('In Flammen') puis d'un mini à la superbe présentation (papier glacé et tout et tout...). Etait-ce pour faire passer une mauvaise pilule ? Je me suis empressé d'acheter l'objet pour le disséquer...Pas trop de risque pour démarrer, le groupe publie une version remasterisée d'un (excellent) inédit pas tout jeune, 'William Lovell', assez typique de leurs débuts (tricheurs, je l'avais déjà ! On veut du neuf !). Toujours du recyclage avec 'Siberian summer' (tiré de 'In Flammen') présenté ici dans une 'version différente'. C'est beau et mélancolique, avec presque quelques chose de certains titres acoustiques de Pink Floyd. Mélancolie toujours sur 'Velvet little lady' (enfin de la chair fraîche !), très fluide dans son habillage rock tranquille (les voix féminines sont du plus bel effet) avec le côté crooner désenchanté de Josef, pas mal du tout. C'est ensuite 'Watching Rome burn' qui est reprise, ce qui n'est pas une mauvaise idée étant donné que l'original était franchement brouillon et plat. On est pourtant surpris par le côté électronique des rythmiques qui oscillent entre tentations trip-hop et dark wave électronique. Et voici qu'arrive le dernier morceau, lui aussi très electro dans ses sonorités. Forthcoming Fire a donc conservé son aspect atmosphérique et mystique mais dans une versions plus épurée, intimiste, calme et minimale...Si ce n'est pas forcément désagréable, ça n'est pas suffisant pour rebooster complètement un projet qui avait été laissé mourant sur le brouillon 'Watching Rome burn'. Qui plus est, l'identité future reste à déterminer. Le groupe va-t-il se diriger résolument vers une dark wave électronique planante et mélancolique ou est-ce la partie gothique à la 'William Lovell' qui l'emportera ? 'Siberian summer' suscite les questions plus qu'il n'y répond.

note       Publiée le dimanche 20 novembre 2005

partagez 'Siberian summer' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Siberian summer"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Siberian summer".

ajoutez une note sur : "Siberian summer"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Siberian summer".

ajoutez un commentaire sur : "Siberian summer"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Siberian summer".