Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMThe March Violets › The botanic verses

The March Violets › The botanic verses

cd • 18 titres

  • 1Snake dance (extended)
  • 2Walk into the sun
  • 3Slow drip lizard
  • 4Lights go out
  • 5Essence
  • 6Crow baby
  • 71 2 I love you
  • 8Grooving in green
  • 9It's hot
  • 10Long pig
  • 11Steam
  • 12Fodder
  • 13Radiant boys
  • 14Bon bon babies
  • 15Religious as hell
  • 16Children on stun
  • 17Crow bait
  • 18Snake dance

line up

Simon D(chant), Rosie (chant féminin), Cleo (chant féminin), Tom (guitare), Loz (basse), The Machine (boîte à rythmes)

remarques

chronique

Leeds, Angleterre, 1982, le fameux label 'Merciful Release' sort le maxi 'Body Electric' des Sisters of Mercy. Presque en même temps, il édite le premier 45 d'une autre formation baptisée The March Violets. La suite, on la connaît: alors que le nom des Soeurs de Charité a franchi le conduit auditif de la plupart des goths de la terre entière, leurs collègues restent enterrés dans les archives des seconds couteaux de la scène gothique des 80's. S'il est clair qu'ils n'avaient pas le talent de Andrew et sa bande, leur musique présente pourtant un certain intérêt et ce 'Botanic verses' qui groupe la presque totalité de leurs compositions (seules quelques chansons éparses manquent à l'appel) vient à point nommé le rappeler. Leur line-up très proche (guitare, basse, boîte à rythmes), leur imagerie et leurs inspirations ont souvent placé The March Violets à l'ombre écrasante des Sisters of Mercy, pourtant, à l'instar de contemporains comme Red Lorry Yellow Lorry, ils ont un peu plus d'identité à offrir aux curieux. Ne mentons pas non plus, leur son reste assez proche des Soeurs ('Slow drip lizard', 'Grooving in green'), une forme de gothic rock noire et sèche, mais The March Violets ont également leurs spécificités propres. A commencer par le chant assuré en doublé par Simon D et Rosie (remplacée par Cleo par la suite). Ensuite le groupe intègre quelques braises de post punk dans ses chansons (le saxo de 'Walk into the sun') et ses émotions, rompant brièvement parfois le schéma gothique glacial qui le caractérise pourtant. Parlons mélodie à présent; en général efficaces, il leur arrive parfois de manquer de force tant dans l'écriture que la production ('It's hot', 'Bon bon babies', 'Fodder' ou 'Crow bait' qui sonnent parfois un peu brouillon), mais certaines se dégagent nettement par leur qualité ('Snake dance', 'Walk into the sun', Grooving in green', 'Lights go out'...). Groupe météorique (1982-85), Les March Violets resteront donc dans l'ombre mais méritent pourtant que l'on s'attarde sur leur travail, et puis tout de même, quand on entend les choeurs féminins de 'Snake dance' et ceux presque similiaires du 'Church of no return' de Christian death quelques années plus tard, on se dit que, après tout....

note       Publiée le dimanche 20 novembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The botanic verses".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The botanic verses".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The botanic verses".

Yougli › dimanche 24 septembre 2006 - 16:08  message privé !
La version groovy des sisters of mercy...un peu plus que ça quand meme, je trouve qu'ils ont vraiment leur identité propre. Slow Drip Lizard, Lights Go Out et 1 2 I Love You justifient à elles seules l'achat de ce CD.
Note donnée au disque :