Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHagalaz'runedance › Frigga's Web

Hagalaz'runedance › Frigga's Web

10 titres - 37.57 min

  • 1. The Crossing (2.34)
  • 2. Hel : Goddess Of The Underworld (3.53)
  • 3. Frigga’s Web (4.38)
  • 4. Labyrinth (4.01)
  • 5. Little Light (3.05)
  • 6. Raven Night (3.32)
  • 7. Albion Autumn (2.09)
  • 8. Where The Lonely Souls Go (5.23)
  • 9. The Home That I Will Never See (4.21)
  • 10.The Soul Of A Hound (4.16)

enregistrement

Studio Akkerhaugen (Thorbjorn Akkerhaugen).

line up

Andrea Nebel Haugen : chant, tambour, percussions, bodran. Kristian Nordeide : cornemuse, harpe, luth, lyre, maglharpa, bombarde, colaxione, vihuela, flûtes. Gøran Hallmarken : hurdy-gurdy, tambour arabe. Zilla Eidskrem : programmation, synthétiseur. Kristian Eidskrem : tambour, caisse claire.

chronique

Styles
folk
Styles personnels
pagan folk

Avec ce troisième petit bijou, Andrea Nebel Haugen poursuit, avec toujours plus de classe et toujours plus de grâce, son exploration musicale « de la spiritualité de l’ancienne Europe du nord ». Auteur d’un livre sur le sujet (« The Ancient Fires Of Midgard », qui aborde « la compréhension païenne de la vie », les « dommages causés par les religions patriarcales monothéistes, les mythes et la magie nordiques, les mystères de la féminité, les anciennes traditions, les rites saisonniers, les arbres sacrés, les herbes, la communication avec l’âme des animaux... »), Andrea Haugen passe pour être adepte, à l’instar de Michael Moynihan, de la pensée völkisch, c’est-à-dire païenne radicale, ethno-communautaire et anti-moderne. C’est cet investissement qui se manifeste au travers d’Hagalaz’ Runedance : l’investigation existentielle de Nebel, très personnelle, intuitive et introspective, utilise en l’occurrence comme véhicule une musique exceptionnelle (éventuellement comparable aux travaux d’un Arcana pour ce qui est du mysticisme qui les imprègne), une musique à la fois douce et intense, d’une profondeur et d’une densité hallucinantes, parfois mélancolique, parfois apaisante, très solennelle, et en tout point somptueuse. L’instrumentation (mélodies et arrangements), le chant (quelle voix !), les atmosphères, la production : tout est parfait. Hagalaz’ Runedance parvient avec une aisance et une maestria impressionnantes à suggérer l’ambiance immémoriale, tribale et chamanique, qui vient à l’esprit lorsqu’on s’efforce d’imaginer ce que pouvaient être l’antiquité païenne et sa religion de la forêt. De cet album, qui est bien plus qu’une invitation à la rêverie ou à la méditation, c’est véritablement un souffle de piété venu du fond des âges qui s’exhale pour venir doucement mais sûrement envelopper l’âme. La ferveur sacrale dont fait preuve Andrea Haugen est tout simplement poignante, et admirable. Immenses plaines vertes et lumineuses, abrupts récifs battus par les eaux, arbres sans nombre dansant dans le vent... Ce « Frigga’s Web » est l’une des plus brillantes et des plus probantes incarnations musicales du néo-paganisme qui puissent se trouver – ainsi que le plus abouti des trois albums d’Hagalaz’ Runedance. Une merveille.

note       Publiée le dimanche 13 novembre 2005

partagez 'Frigga's Web' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Frigga's Web"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Frigga's Web".

ajoutez une note sur : "Frigga's Web"

Note moyenne :        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Frigga's Web".

ajoutez un commentaire sur : "Frigga's Web"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Frigga's Web".

zugal21 › vendredi 3 janvier 2014 - 22:16  message privé !

Heureusement que les Néopaïens ne font pas tous ce genre de daube pseudo tradi

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › samedi 28 janvier 2012 - 22:16  message privé !

Un très bel album, le morceau titre est spompteux. Mais je regrette un peu le coté plus intimiste du premier album. D'ailleurs la nouvelle version de "The Home That I Will Never See" est complétement dispensable...

Note donnée au disque :       
Nokturnus › vendredi 11 septembre 2009 - 21:07  message privé !
avatar

Bwahah les tags

viviane › lundi 2 juillet 2007 - 18:49  message privé !
Très bon, mais comme le dit Twilight, ça a parfois tendance à tourner en rond et c'est dommage, je préfère e projet Hagalaz à ses dernirèes prods
Tommy › jeudi 21 décembre 2006 - 15:33  message privé !
3ème album d'Hagalaz'Runedance et 3ème chef-d'oeuvre...
Note donnée au disque :