Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPantera › Cowboys from hell

Pantera › Cowboys from hell

  • 1990 • Atco Atco91372-2 • 1 CD
  • 2010 • Atco 3 CD digipack

cd • 12 titres • 57:37 min • cowboys from hell

  • 1Cowboys from hell04:06
  • 2Primal concrete sledge02:13
  • 3Psycho holiday05:19
  • 4Heresy04:46
  • 5Cemetary gates07:02
  • 6Domination05:04
  • 7Shattered03:22
  • 8Clach with reality05:16
  • 9Medecine man05:15
  • 10Message in blood05:10
  • 11The sleep05:45
  • 12The art of shredding04:19

cd bonus sur les rééditions

cd 2 • 12 titres • 62:37 min

  • Live: foundation forum (1990)
  • 1Domination04:55
  • 2Psycho holiday05:25
  • 3The art of shredding05:47
  • 4Cowboys from hell05:03
  • 5Cemetary gates07:01
  • 6Primal concrete sledge03:51
  • 7Heresy05:12
  • Alive and hostile EP
  • 8Domination07:01
  • 9Primal conrete sledge03:17
  • 10Cowboys from hell04:16
  • 11Heresy04:59
  • 12Psycho holiday05:50

cd 3 • 11 titres • 53:17 min

  • Cowboys from hell : the demos
  • 1The will to survive04:14
  • 2Shattered04:47
  • 3Cowboys from hell04:06
  • 4Heresy04:42
  • 5Cemeteray gates05:19
  • 6Psycho holiday05:09
  • 7Medecine man04:52
  • 8Message in blood04:57
  • 9Domination04:45
  • 10The sleep06:15
  • 11The art of shredding04:11

enregistrement

Enregistré au Pantego studio, Pantego, Texas, USA 1990

line up

Phil Anselmo (chant), Rex Brown (basse), Dimebag Darrell (guitare), Vinnie Paul (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
power metal

Après quatre albums passés plutôt inaperçus et évoluant dans une sorte de glam rock fortement influencé par Kiss, les quatre membres de Pantera nous sortent le premier album qu’ils assument pleinement. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’évolution leur a été bénéfique ! ! ! Leur musique est dorénavant excellente, puissante, pleine de rage, et délivrant une énergie incroyable, à tel point que Pantera est un des très rares groupes à faire l’unanimité au sein de toute la confrérie metal. Car les éléments que l’on retrouve dans les compositions de « Cowboys from hell », sont à la fois imprégnés de la violence du Thrash et de l’énergie dégagée par le Heavy. De plus, les musiciens sont loin d’être manchots, Dimebag Darrell passant de superbes solos au milieu de parties rythmiques massives, Vinnie Paul est un batteur solide et puissant, Rex un bassiste excellent, et Phil Anselmo un chanteur capable d’enchaîner ses puissantes parties hurlées, aux partie plus heavy, placées dans le suraiguë. Au niveau des compositions à retenir, il y a évidemment les deux titres phares du groupe issu de cet opus « Cowboys from hell » et « Cemetary gates », ou bien encore les très puissants « Domination », « Primal concrete sledge », « Psycho holiday » et « Heresy ». Tout ici est grandiose, rien n’est à redire, et, même si l’album semble s’essouffler sur la fin, il mérite largement sa note de 5/6 ! ! ! Il suffit de l’écouter pour l’aimer.

note       Publiée le jeudi 13 décembre 2001

chronique

Styles
metal
heavy metal
thrash metal
metal extrême
Styles personnels
power metal

Voilà un peu plus de 6 ans, Dimebag Darrell se faisait tuer sur scène sous les yeux de son frère Vinnie Paul, coupant court à tout espoir que je pouvais fonder d'un jour enfin voir un Pantera à nouveau uni sur scène. Car cela restera toujours une déception pour moi de me dire qu'alors fan du groupe, je les ai manqué par deux reprises sur Paris (et je leur en ai voulu pour l'annulation du Tattoo the planet fest). Quoiqu'il en soit, Pantera est aujourd'hui mort et enterré, Vinnie Paul restant actif dans son coin tandis que Rex et Anselmo semblent s'être attachés à l'excellent Down. Et puis voilà que pour fêter les 20 ans de leur "premier" album "Cowboys from hell", ils ont décidé de nous pondre une réédition pour le moins intéressante puisqu'en plus de l'album lui même, on retrouve un second disque rempli pour la plupart de lives inédits, et pour le même prix un troisième disque avec les versions démos de plusieurs titres. J'avoue dans un premier temps avoir été un peu sceptique sur l'intention derrière la réédition. Et puis au final, après quelques mois à la bouder, j'ai fini par craquer devant cet épais digipack. Pour le premier disque aucune surprise, c'est trait pour trait l'album sorti en 1990 dont vous pouvez lire la chronique ci-dessus. Pour la partie live, c'est un petit plaisir de retomber dans leurs prestations du début des années 90, à savoir un Anselmo encore capable de monter très haut dans les aiguës, et de nous offrir des prestations impeccables. Le son est globalement excellent et on sent bien l'énergie que le groupe dégage. Les échanges avec le public sont nombreux, mais avec un chanteur aussi bavard, il ne peut pas en être tellement autrement. Le seul regret que l'on peut émettre au sujet de cette partie, c'est qu'on a un peu l'impression de se taper 2 fois les mêmes morceaux. En effet, les 7 premiers titres lives sont des inédits tirés d'un même concert, et les 5 derniers titres sont issus du EP "Alive and hostile"... titres qui étaient déjà tous dans les 7 premières pistes... Ça me laisse un peu perplexe et ça fait surtout remplissage. Le groupe a pourtant tourné pendant des années, joué des centaines de fois en 15 ans, je pense qu'il y avait moyen de nous sortir des titres rarement entendus sur scène ("medecine man", "shattered" ou "clash with reality" par exemple). Semi déception que cette partie live. En revanche, la partie démo apporte un vrai plus. Déjà pour le morceau "The will to survive" jamais entendu jusque là, et puis parce que pour le coup, les versions démo des morceaux de "Cowboys from hell" sonnent vraiment bien. On a l'impression d'entendre une grosse répétition avec un son beaucoup plus brut que l'album et surtout une interprétation souvent beaucoup plus rapide. Sur cette partie là, j'ai vraiment pris mon pied. Globalement, cette réédition est d'excellente facture et nous replonge complètement dans l'ambiance des années 90. Le digipack est vraiment joli, le livret bien fourni avec un petit mot de chacun des membres encore vivant du groupe sur leur état d'esprit au moment de l'enregistrement de CFH, et un contenu vraiment digne d'intérêt.

note       Publiée le mercredi 16 mars 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Cowboys from hell".

notes

Note moyenne        70 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cowboys from hell".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cowboys from hell".

vieille fessée › vendredi 3 juillet 2015 - 01:05  message privé !

Je suis mainstream, le "Carré d'As" de Pantera qui débute avec cet album c'est 6 boules sans discussion possible. 4 X 6 = 24.

24 sur 6.

Note donnée au disque :       
thrasheavy › mercredi 2 avril 2014 - 17:56  message privé !

Le deuxième meilleur disque du groupe pour moi, après Far Beyond Driven. La première partie, de la piste 1 à 6, est énorme, la deuxième partie est un peu moins bien mais toujours excellente avec des titres comme Clash With Reality et ses riffs au groove hallucinant (après le 2ème refrain), Medicine Man et son putin de solo hystérique, et puis il y a aussi ce côté rock n' roll festif qu'on ne retrouve plus dans les albums suivants.

Note donnée au disque :       
Seijitsu › mardi 21 mai 2013 - 23:22  message privé !

Pas aussi abouti que ce qui suivra (Philou a des tics à la Halford, même si ça donne du charme à l'ensemble). Mais avec sa fournée de classiques (le morceau titre et "Cemetary gates") et de pépites méconnues ("Shattered", "Medecine man"...), c'est quand même un sacré bon disque.

Note donnée au disque :       
metalheadoldschool › vendredi 29 avril 2011 - 10:22  message privé !

le seul héritage qu 'on retouve de cette époque, c'est le riiffing de révolution is my name

metalheadoldschool › vendredi 29 avril 2011 - 10:10  message privé !

franchement quand j 'y réfléchi c'est les démos de l 'album qui devaient sortir. il ya une attitude, un son bien crado, ça vie quoi, c'est bien organique est plus agressif , on sent bien le gros son thrash e80's et le feeling, c'est pour moi le sommet de pantera. la version de shattered m 'a époustouflé car plus rapide et phil est plus mordant. cowboys est plus groovy pendant domination est plus speed, heresy fonce à mort et quelle voix ma parole, quelque part entre kyle thomas et rob halford. le live forum fondations est vraiment bien tandis que je redécouvre des titres comme "medicine man". en plus des live de la période "power fuckin metal"(power metal live que j 'ai date de decembre 1988 et je vous dit que la brutalité équivaut sans problème à vulgar. les compos bastonnent, on retrouve death trap;rock the world;power metal(ultra speed);we'll meet again(hevy de chez heavy!); the art of schredding; this buds for you; diamond darell solo;the sleep; over and out. un savant mélange de heavy de thrash speed et de groove avec un phil chevelu en grande forme qui monte dans les aigus à la perfection et qui montre variété et perfection et surtout agression dans ses performances) c'est la meilleure période, après c'est un clone d 'exhorder qui s'embourbe dans une brutalité stérile et bovine.