Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCChristophe › Comm' si la terre penchait...

Christophe › Comm' si la terre penchait...

cd | 11 titres | 48:03 min

  • 1 Elle dit, elle dit, elle dit... [2:04]
  • 2 La man [4:44]
  • 3 J'aime l'ennui [5:59]
  • 4 Ces petits luxes [4:20]
  • 5 Comme un interdit [4:07]
  • 6 Nuage d'or [6:06]
  • 7 L'enfer commence avec L [4:14]
  • 8 On achève bien les autos [4:58]
  • 9 Comm' si la terre penchait... [4:52]
  • 10 Voir [4:22]
  • 11 Sous l'eau de rose [2:05]

enregistrement

Ferber Studio A, la Cave

line up

Edmundo Carneiro (percussions), Christophe (voix, programmation synthétiseurs), Vincent De Bast (programmation, synthétiseurs additionnels), Joseph Racaille (arrangements et direction des cordes), Franck Mantegari (batterie), Philippe Paradis (guitares, basse, harmonium, programmation synthétiseurs), Erik Fostinelli (basse, programmation synthétiseurs additionnels), Fred Bellaich, Roberto Briot (basses), Rosario Giuliani (saxophone), Dominique Succetti (accordéon), Manu Mille (guimbarde), Laurent Petitgand (trompette et piccolo, arrangements et direction des cordes), Eric Lénini

chronique

Styles
chanson
electro
pop
Styles personnels
chanson française

Christophe est une figure pour le moins singulière dans le paysage de la chanson française. Il se fit connaître très tôt par un célébrissime tube, "Aline", qui sera ensuite à la source de bien des malentendus - pourtant, embarqué pour des contrées nettement moins explorées, il ne reniera pas la partie la plus pop de son travail. Écorché vif, ses compositions sont le plus souvent belles et douloureuses, romantiques, au sens morbide de ce terme. Livrant en 1978 un objet totalement décalé et sidérant, "Le beau bizarre", il n'en finira pas d'être adulé, aussi bien par les admirateurs des "Mots bleus" et autres "Paradis perdus" passant en boucle à la radio, que par ceux de la partie plus torturée et expérimentale de son travail, qui se caractérise toujours, de toute façon, par une manipulation des formes a priori les plus pures de la chanson française et de la pop vers leur déformation subtile, vénéneuse, maladive. L'opposition des deux pôles n'en est donc pas vraiment une. "Comm' si la terre penchait" en fournit une preuve supplémentaire, disque parfaitement achevé qui pare des chansons en elles-mêmes sublimes d'une aura unique : sensualité électronique, nappes soyeuses, langueur, ennui baudelairien, désespoir élégant. La voix de Christophe, celle d'un éternel adolescent qui n'a pas encore mué, se pare d'oripeaux synthétiques doux et grondants, de cordes, d'accordéons et harmoniums venus de la quatrième dimension (en hommage à Nico), de la parole de Big Joe Williams ou d'Isabella Rossellini... La tristesse onirique et la beauté poignante de ce disque, classique et novateur, impressionnèrent fortement à sa sortie : il y avait quelque chose, une émotion intense qui passait ("Elle dit...", "Sous l'eau de rose" ou le morceau-titre sont de véritables chefs-d’œuvre), et un son, surtout, unique... autant de choses qui font de Christophe bien plus qu'un crooner dandy un peu déjanté : un artiste.

note       Publiée le vendredi 11 novembre 2005

partagez 'Comm' si la terre penchait...' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Comm' si la terre penchait..."

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Comm' si la terre penchait...".

ajoutez une note sur : "Comm' si la terre penchait..."

Note moyenne :        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Comm' si la terre penchait...".

ajoutez un commentaire sur : "Comm' si la terre penchait..."

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Comm' si la terre penchait...".

Thomas › vendredi 17 juin 2016 - 16:53  message privé !

Perso je l'aime beaucoup aussi le dernier, plus pop et direct qu' "Aimer ce que nous sommes" (qui est excellent), très sympa et facile à écouter. De la très bonne variété.

Hazincourt › jeudi 16 juin 2016 - 17:15  message privé !

Oué ça m'a pas donné envie Orties :)

(N°6) › jeudi 16 juin 2016 - 17:05  message privé !
avatar

Certe non. Mais je pense qu'il est largement surrévalué par rapport à sa production, après avoir été considéré comme un ringard pendant une éternité. L'effet pendule en fait. Pour Orties, ben fait une recherche artiste ici-même, et bon courage.

Hazincourt › jeudi 16 juin 2016 - 16:58  message privé !

Perso j'assume rien, j'écoute même pas Christophe, mais une amie à moi oui, donc je connais comme ça. Mais bon je pense pas que ce soit le plus mauvais artiste français (dit de variété) , le gars a un parcours, une culture et sa vision que je respecte on va dire. De plus être le pote d'Alan Vega c'est qui doit être intéressant ce Christophe quand même. je sais même pas qui c'est Orties ^^

(N°6) › jeudi 16 juin 2016 - 16:52  message privé !
avatar

Vous assumez même le feat. dégueulasse autotuné avec Orties ?