Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKRoland "Rahsaan" Kirk › Blacknuss

Roland "Rahsaan" Kirk › Blacknuss

11 titres - 42:46 min

  • 1/ Ain't No Sunshine (2:26)
  • 2/ What's Goin' On/Mercy Mercy Me [the ecology] (3:47)
  • 3/ I Love You, Yes I Do (2:49)
  • 4/ Take Me Girl, I'm Ready (3:18)
  • 5/ My Girl (3:06)
  • 6/ Which Way Is It Going (2:26)
  • 7/ One Nation (3:41)
  • 8/ Never Can Say Goodbye (4:02)
  • 9/ Old Rugged Cross (7:15)
  • 10/ Make It With You (4:50)
  • 11/ Blacknuss (5:12)

enregistrement

Atlantic Studio Recording et Regent Sound Studios, New York City, USA, 31 août - 8 septembre 1971

line up

Billy Butler (guitare), Cornell Dupree (guitare), Arthur Jenkins (congas), Charles Mcghee (trompette), Bernard Purdie (batterie), Sonelius Smith (piano), Richard Tee (piano), Rahsaan Roland Kirk (saxophone ténor, manzello, flûte, sifflet, gong, chant), Henry Pearson (contrebasse), Khalil Mhrdi (batterie), Richard Landrum (congas), Joe Habad Texidor (percussions), Cissy Houston (chant), Dick Griffin (trombone), Mickey Tucker (orgue), Keith Loving (guitare), Bill Salter (basse)

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
soul jazz

Si le côté soul jazz de "Volunteered Slavery" vous avait passablement irrité, il n'est même pas utile de vous pencher sur "Blacknuss" puisque, pour sa nouvelle réalisation, "Rahsaan" Roland Kirk s'attaque à une ribambelle de titres soul auxquels il va s'efforcer d'insuffler son lyrisme bigarré. Deux titres sur les onze sont issus de son propre répertoire ; le côté tribal de sa plage titre qui clôture le disque et "Which Way Is It Going". Le reste, on le doit à Bill Withers ("Ain't No Sunshine"), Marvin Gaye ("What's Goin' On"), les Isley Brothers ("I Love You Yes I Do"), Smokey Robinson ("My Girl"), Percy Faith ("Never Can Say Goodbye")... La liste est longue ! Le son s'électrise, et c'est approprié ; orgue, basse électrique et guitare font leur apparition. Et bien qu'il y ait autant de différence entre ce disque-ci et "The Inflated Tear" qu'entre "We Free Kings" et l'ambitieux "Left & Right", tous se proposent de révéler les multiples facettes d'un artiste qui ne s'est jamais senti limité par son mode d'expression, ayant plutôt choisi de faire de celui-ci une arme capable de s'attaquer à tous les styles. La démarche est louable et n'est pas sans rappeler celle adoptée par un grand nombre de jazzmen désireux de se faire les dents sur des standards. Un retour aux sources en quelque sorte, bien que Kirk ait jeté son dévolu sur la soul music. C'est oublier que cette dernière a le blues comme racine commune avec le jazz. Ses interprétations sont souvent passionnées - à écouter un "Old Rugged Cross" particulièrement tendu - si bien qu'on ne peut que s'incliner face à un tel don de soi. Plus on progresse dans l'écoute du disque et plus Kirk parvient à nous faire oublier l'origine même des morceaux sur lesquels il a porté son choix, parvenant à en faire tout simplement un nouvel album de son cru. Sombre, groovy, insaisissable. Finalement, qui mieux qu'une personne ayant depuis toujours vécu dans les ténèbres peut le mieux nous en parler ?

note       Publiée le mardi 8 novembre 2005

partagez 'Blacknuss' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Blacknuss"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Blacknuss".

ajoutez une note sur : "Blacknuss"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Blacknuss".

ajoutez un commentaire sur : "Blacknuss"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Blacknuss".

The Gloth › lundi 19 mars 2012 - 16:14  message privé !

Pas un de ses meilleurs, celui-là, un peu trop sage et lisse. Je préfère nettement des albums comme "Rahsaan Rahsaan" ou "I Talk with Spirits", pas encore chroniqués ici.

Progmonster › jeudi 10 novembre 2005 - 13:11  message privé !
avatar
Merci pour ton intervention Tallis. Je saisis cette occasion pour repréciser une nouvelle fois que les notes que je "dois attribuer" répondent aux critères du site, et ne reflètent pas forcément mon opinion. Pour cela, voir les notes que j'attribue hors chronique.
Note donnée au disque :       
Tallis › jeudi 10 novembre 2005 - 13:07  message privé !
Belle idée que de critiquer les oeuvres de ce jazzman bien trop méconnu! Je l'ai découvert non pas grâce à un disque mais bien grâce à une photo qui le montrait avec une bonne dizaine d'intruments de toutes sortes accrochés au cou (un peu comme sur la pochette de ce Blacknuss). Au demeurant je trouve la note assez dure car entre un "Ain't no sunshine" littéralement chanté dans la flûte, un "One nation" endiablé, un "Old Rugged cross" à vous filer des frissons et 2 compos persos, ce disque ne manque pas de qualité(s)!
Note donnée au disque :