Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCOrnette Coleman › To whom who keeps a record

Ornette Coleman › To whom who keeps a record

  • 1975 • Atlantic JP 10085 • 1 LP 33 tours

7 titres - 39:57 min

  • 1/ Music Always (5:29)
  • 2/ Brings Goodness (6:37)
  • 3/ To Us (4:32)
  • 4/ All (4:30)
  • 5/ P.S. Unless One Has [blues connotation No. 2] (5:52)
  • 6/ Some Other (7:19)
  • 7/ Motive for Its Use (5:38)

enregistrement

Atlantic Recording Studios, New york City, USA, décembre 1959 - janvier 1960

line up

Ed Blackwell (batterie), Ornette Coleman (saxophone alto), Charlie Haden (contrebasse), Billy Higgins (batterie)

remarques

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
free jazz

Voici un disque qui n'est pas prêt de réapparaître dans le bac de nos disquaires favoris... "To Whom Who Keeps a Record", troisième et dernier volet des fonds de tiroir publié par Atlantic, ne fût à l'origine destiné qu'au marché japonais. La raison, aussi obscure soit-elle, m'est parfaitement inconnue. La seule chance que vous ayez encore de pouvoir écouter ces sept inédits, c'est de vous procurer sans plus tarder, si c'est encore possible, le superbe coffret 6 cds "Beauty is a Rare Thing" qui regroupe l'intégralité des enregistrements Atlantic, plus quelques autres. Certes, c'est un investissement, mais si dans chacun de ces disques, pris séparément, il y a à boire et à manger, ainsi présenté, ce box représente la quintessence même de l'artiste, tout ce qu'il y a à retenir de lui, pour vous et pour la postérité. Les enregistrements de "To Whom Who Keeps a Record" s'enchassent entre les sessions de "Change of The Century" et "This is Our Music", soit un peu avant que Ornette ne tente l'aventure du double quartette qui le poussera par la suite à essayer de nombreuses autres déclinaisons, rarement satisfaisantes. C'est donc un groupe en pleine possession de ses moyens que l'on retrouve ici et, au même titre que "The Art of The Improvisers" et "Twins" avant lui, cette nouvelle collection permet d'avoir un coup de projecteur rafraîchissant sur un moment de sa carrière dont nous pensions tout connaître. Une des particularités les plus étonnantes de ce vinyle paru en 1975, ce sont ses titres qui, lus l'un à la suite de l'autre, laissent deviner une phrase complète. Et cette phrase, pleine d'esprit, conforme à l'esprit de son auteur, est la suivante : "La musique nous apporte la bonté à chacun d'entre nous, à moins que quelqu'un ait d'autres raisons de s'en servir".

note       Publiée le lundi 7 novembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "To whom who keeps a record".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "To whom who keeps a record".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "To whom who keeps a record".

Coltranophile › lundi 24 décembre 2007 - 10:45  message privé !
Ce disque est le compagnon idéal de "This Our Music" car hors "Music Always" datant de "The Change Of The Century", les six autres titres sont tirés des sessions de "This Is Our Music", les compos étant sans doute moins marquantes. Ce qui ne veut pas dire grand chose tant cette formation est divine.
Note donnée au disque :