Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSeptic Flesh › Revolution DNA

Septic Flesh › Revolution DNA

13 titres - 59:48 min

  • 1/ Science (4:23)
  • 2/ Chaostar (5:11)
  • 3/ Radioactive (3:07)
  • 4/ Little Music Box (5:30)
  • 5/ Revolution (4:07)
  • 6/ Nephilim Sons (5:16)
  • 7/ DNA (3:19)
  • 8/ Telescope (4:19)
  • 9/ Last stop to nowhere (5:38)
  • 10/ Dictatorship of the Mediocre (4:16)
  • 11/ Android (5:52)
  • 12/ Arctic circle (4:33)
  • 13/ Age of New Messiahs (4:17)

enregistrement

Enregistré au studio Fredman (Suède) en 1999 par Fredrik Nordstrom. Produit par Fredrik Nordstrom & Septic Flesh. Paroles et Musique de Septic Flesh.

line up

Spiros Antoniou (basse, chant), Chris Antoniou (guitare, samplers), Sotiris Vayenas (guitare, chant), Akis Kapranos (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal

Il aura fallu attendre son cinquième album pour que Septic Flesh décide de quitter sa Grèce natale et parte pour l'occasion enregistrer aux célèbres studio Fredman en compagnie du non moins célèbre Fredrik Nordstrom. La qualité du son qui en découle est forcément excellente, pour ne pas dire exceptionnelle, et sert dans des conditions optimales les magnifiques nouvelles compositions du groupe qui comme c'est devenu une habitude apporte une nouvelle orientation à sa musique. Cette dernière se mute désormais en une sorte d'"éléctro-dark-gothic", mélangeant tous les styles déjà explorés auparavant en apportant de nouvelles idées, notamment par l'utilisation de nombreux samples. Des titres aux atmosphères très sombres comme "Chaostar", "Nephilim Sons" ou "Last stop to nowhere", figurent parmi les plus expérimentaux du groupe, et l'on se demande bien si son potentiel créatif atteindra un jour ses limites. Le seul regret ici serait peut être de ne plus entendre les vocaux magistraux de Natalie Rassoulis contrebalancer la voix toujours aussi impressionante et inquiétante de Spiros Antoniou. Avec ce disque, Septic Flesh et sa musique se tournent résolument vers l'avenir et s'imposent en précurseurs (et assurément en maîtres) de ce que pourrait être le metal de demain. La "Revolution Dark New Age" est en route...

note       Publiée le mardi 11 décembre 2001

réseaux sociaux

dernières écoutes

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Revolution DNA".

notes

Note moyenne        27 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Revolution DNA".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Revolution DNA".

yog sothoth Envoyez un message privé àyog sothoth  yog sothoth est en ligne !
avatar

Je l'avais pas réécouté depuis bien (...) longtemps celui-là... bizarrement alors que c'est très marqué par l'époque, ca passe toujours très bien, comme un patchwork du vieux Septic flesh et du méloswedeath à la Dark tranquillity (qui sortait Projector la même année et du même studio), avec un gros travail sur les voix.

necromoonutopia666 Envoyez un message privé ànecromoonutopia666

Y a pas dire, vraiment un de mes albums préféré de 1999. J'adorais chanter "last stop to nowhere" sous la douche. Le reste de l'album tue aussi mais cette dernière à vraiment un feeling Dark et venimeux incroyable et avec des paroles vraiment magiques.

Note donnée au disque :       
Potters field Envoyez un message privé àPotters field
je connais que çui-là, et faut dire qu'apres diverses chroniques elogieuses que j'ai lues, ben j'ai été assez déçu. les ryhtmiques que je trouve un peu trop inflamesques, l'influence de la musique classique dans l'ecriture qui me laissait esperer un truc un peu plus ambitieux, tout ça fait que je rentre pas dedans. vraiment dommage, j'attendais vachement de ce groupe.
Le_Vieux_Con Envoyez un message privé àLe_Vieux_Con
Entrée dans une 3ème période pour le groupe. On retrouve un certain nombre d'éléments qui font que Septic Flesh est Septic Flesh etne ressemble à rien d'autre que lui même (beaucoup de mélodies, un certains onirisme, des envolées, un style d'écriture...) tout celà soupoudré d'une une grande touche de modernité mais aussi, malheureusement, de redondance et d'une perte flagrante d'identité. Si Sotiris & co parsèment l'album de nombreux titres de qualité, il y a aussi pas mal de déchets. Le groupe n'est pas encore totalement à l'aise avec son "nouveau " style, notamment par une durée d'album démesurée par rapport au peu de titres réellement dignes de Septic Flesh. Dommage, cette dispersion gâche vraiment l'album...
Note donnée au disque :       
Nightstalker Envoyez un message privé àNightstalker
Un album moyen, pas désagréable, mais franchement chiant.
Note donnée au disque :