Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMephistopheles › Modern instinct's purity

Mephistopheles › Modern instinct's purity

8 titres - 49:03 min

  • 1/ Prelude to instinction
  • 2/ Conquer selfdestruction
  • 3/ Bastard blood's prophecy
  • 4/ First death introdus
  • 5/ Galaxia (an empire beneath the sun)
  • 6/ My enemy divine
  • 7/ Solarian
  • 8/ Killing conscious

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Soundlodge studios, Rhauderfehn, de avril à juillet 2001

line up

Hanno Weihe (Guitare & choeurs), Jury Kowalczyk (Guitare), Eike C.Kröger (Chant), Garvin Bösch (Basse), Selphratus (Batterie)

remarques

Clavier joué par Christoph Greger, Bernd Ammermann, Garvin Bösch. Contient une plage Rom avec le clip video de "Solarian".

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black/death mélodique

Seulement une petite année sépare "Modern instinct's purity" de "Songs of the desolate ones" mais l'évolution est flagrante. Mephistopheles s'oriente désormais vers une musique plus agressive (regorgant d'influances death metal) mais conservant toujours cette identité mélodique qui a fait le succès de "Songs..." Alors il est vrai qu'à la première écoute, j'ai été sérieusement désappointé mais c'est en vérité là la force de cet album : il vous faudra un bon paquet d'écoutes si vous voulez réellement l'apprécier à sa juste valeur, surtout si vous êtes fan de l'album précédent. En effet, ce n'est pas que le disque est particulièrement difficile d'accès mais il est tellement riche et varié, autant dans la structure des titres que dans les riffs, que l'on se retrouve vite un peu noyé dans cette masse sonore indescriptible qui vous envahit. Mais une fois l'album assimilé correctement, on se rend réellement compte que l'on tient finalement un disque meilleur que ce qu'il semble être ! Tous les titres sont bons, certes similaires à la première écoute (excepté "Galaxia" un peu plus doom), mais possèdent chacun une identité propre et qui leur permet de se démarquer des autres, mis à part "Prelude to instinction" qui consiste en une intro parfaitement dispensable. Les mélodies sont toujours présentes, moins nombreuses qu'auparavant, mais malheureusement moins accrocheuses... Certains morceaux possèdent quelques longueurs ("Galaxia", "Killing conscious"), quand ils ne sont pas tout simplement carrément dispensables ("Conquer self destruction"). Alors oui le disque n'est pas parfait mais force est de constater qu'il contient de superbes pièces black/death... "Solarian", "My enemy divine", "Bastard blood's prophecy" sont vraiment excellentes, et force est de constater que le talent est toujours là. De plus, la production est vraiment impressionante de puissance, à rapprocher du Dimmu Borgir "Entheone...", de même que l'artwork, ultra travaillé et loin de l'horrible "Songs...". Bref, un bon disque de black/death mélodique, possédant quelques défauts, mais incluant quelques pièces majeures forçant le respect... Mais cela reste un ton en dessous du précédent... Le prochain risque d'être décisif...

note       Publiée le mardi 11 décembre 2001

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Modern instinct's purity".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Modern instinct's purity".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Modern instinct's purity".