Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBFrançois Bayle (b. 1932) › La forme du temps est un cercle

François Bayle (b. 1932) › La forme du temps est un cercle

  • 2001 • Musidisc 275 862 • 1 CD digipack

cd • 5 titres

  • 1Concrescence12:33
  • 2Si loin, si proche...16:58
  • 3Tempi7:32
  • 4Allures9:14
  • 5Cercles13:17

enregistrement

1999-2001

line up

François Bayle (b. 1932) (réalisation sonore)

remarques

Depuis que François Bayle a quitté la direction du GRM, il se consacre exclusivement à la composition et à la ré-édition de ses oeuvres plus anciennes avec son label Magison (distribué par Musidisc). Les disques du "cycle Bayle" prennent la forme de luxueux digipacks. Il s'agit du volume 15.

chronique

Styles
musique classique
contemporain
musique concrète
electro
Styles personnels
musique acousmatique

(Pour connaître François Bayle et son univers, reportez-vous aux chroniques précédentes. Je ne puis en dire davantage à propos de cette pièce en particulier. Aussi, excusez m'en par avance, ai-je décidé d'utiliser d'autres mots que les miens.) Le point de départ : Borgès : "La nature - ce réservoir d'organismes et de formes temporelles - propose bien des schèmes à notre imagination rythmique : respiration, pulsation, flux et reflux, cycle du jour ou des saisons... Leurs dessins, leurs textures forment le sol, le tapis de l'existence. (...) Variations du coup à la trace, de la pulsation épaisse à la mélodie, de la cloche et son mystérieux pouvoir inharmonique jusqu'au poudroiement des sillages et des orbes aux vitesses variées, en passant par la pulsation et ses allures. (...) Pythagore révèle à ses Grecs que la forme du temps est le cercle... Tout arrive pour la première fois, mais de manière éternelle." Le concept : Bayle : "Processus et pression, mémoire et impression, l'émotion traverse l'instant, prolonge ce point d'ouïe, cet "oeil" du sablier d'où s'écoule la mystérieuse matière : le temps. (...) Temps traversant-traversé. Si écouter, c'est donner forme, celle-ci s'installe toujours dans une perspective temporelle, perçue à partir d'une unité-étalon, d'un point de fuite du temps. Alors on entendra que mon objet fut d'étudier mes propres réactions d'écoute selon plusieurs registres temporels, parfois mêlés, chacun déterminé par son calibre ou par son grain : pulsations épaisses, éclats de foule, chocs, chuintements de l'eau, rythmes dansés. Cloches proches ou lointaines (le bruit du temps par excellence.) Jusqu'à finir avec les scintillements, grésillements de vents circulaires. Le temps dans ses états, en cinq passages." L'analyse : Vinay : "(premier mouvement) L'image sonore d'une toupie dans le ciel crée un vortex générant une longue séquence d'images fluides : fluidité liquide de l'eau qui coule, fluidité aérienne des grillons, fluidité verbale de la foule au marché, fluidité rythmique de bribes jazziques. Et, enfin, fluidité sylvestre et bucolique d'une flûte de Pan... (deuxième mouvement) L'élaboration polyphonique, concrescente des objets, le jeu des réverbérations et des échos font bouger ces images autour et à travers l'espace acousmatique, qui se transforme progressivement en une scène onirique, en un nocturne mystérieux et inquiétant... (troisième et quatrième mouvements) Plus courts que les autres, ces deux mouvements en miroir résonnent de tous genres d'objets sonores percutés : lastres, métallophones, grelots, cloches et clochettes, peaux, voix humaines et coups de toux, instruments à cordes pincées, air percuté par le souffle... L'écoulement du temps fait la différence entre les deux mouvements... (dernier mouvement) Débute par une image circulaire semblable à un grain d'énergie tournant dans un accélérateur de particules... Un cliquetis régulier résonant dans un espace sidéral amène à une dernière reprise d'images fluides, de plus en plus éloignées." Le matériau sonore utilisé (liste non-exhaustive) : bouffées de flûte de Pan, souffles électroniques, eaux courantes, trames d'insectes, forges à vent, cloches-moineaux, pianos-rebonds, trajets de mouches, nuage de pizz, flexatone agité, pizz de shamisen, tremblés électroniques, pil de manioc, soufflet de forge, granulations électroniques, koto et harpe, wood-blocks, grillons et vents naturels...

note       Publiée le jeudi 27 octobre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "La forme du temps est un cercle".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "La forme du temps est un cercle".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "La forme du temps est un cercle".