Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAshura › At the dawn of your deterioration

Ashura › At the dawn of your deterioration

cd • 10 titres

  • 1Able to the worst
  • 2Ashuraô
  • 3Burn your god
  • 4Dans le cercle
  • 5In nothing we trust
  • 6Shade of madness
  • 7The world must collapse
  • 8L'enfer des âmes souillées
  • 9Waiting for armageddon
  • 10Crystal moutain (Death cover)

line up

Aurélien - Bass David Masson - Guitar, Vocals Geoffroy Lebon - Guitar Gilles Masson - Drums

remarques

chronique

C'est bizarre, sois j'ai vraiment une chance pas croyable, sois le niveau des sorties actuelles semble s'améliorer. En tout cas, ce Ashura, c'est bien difficile de lui trouver de quoi redire. Prenez du brutal death, mélangez-y quelques mosh parts, des solos bien mélodiques, un chanteur death/hardcore, un batteur epileptique incapable de tenir la même rythmique plus de 4 temps, et vous aurez déjà une pette idée... En gros Ashura fait partie de cette nouvelle mouvance metal extrême qui mélange death brutal avec hardcore new school... Vous imaginez que le résultat est assez sanglant. Et en effet, si certains tombent dans l'écueil de la surenchère de la violence au risque de saouler l'auditeur (95% des groupes), Ashura conserve la lucidité de caler des parties mélodiques pas toujours super inspirées, mais qui ont le mérite de tomber quand il le faut. On pense ainsi pas mal, pour ces parties seulement, à At The Gates, voire un Dismember période "Massive killing capacity", doublé de solos qu'on croirait sortis d'un "Individual thoughts patterns", ou autres parties acoustqiues ("Shade of madness", où comment réparer la mythique erreur du "Solitude" de Loudblast)... Pou le reste hein, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, on est beaucoup plus proche d'un Korum pour ce mélange très en vogue... Reste qu'au final, les écoutes de ce "At the dawn of your deterioration" se montrent plaisantes, avec des mosh-parts bien senties et des compos millimétrées pour casser des nuques. Dommage que le son soit bien trop synthétique (les années vont faire mal pour celui-là...), que le chant criard soit franchement naze, et globalement l'écoute intégrale assez difficile. Bref, Ashura fourmille d'excellentes idées, qu'ils suaront je l'espere creuser par la suite. Pour le reste, à voir en concert, ils doivent faire très mal !

note       Publiée le mercredi 26 octobre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "At the dawn of your deterioration".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "At the dawn of your deterioration".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "At the dawn of your deterioration".

GALAM › mercredi 13 juin 2007 - 21:04  message privé !
un bon album (Pokemonslaughter a tous dis), je suis allé les voirs en concert et ils font effectivement trés mal.
Note donnée au disque :       
pokemonslaughter › jeudi 27 octobre 2005 - 00:09  message privé !
avatar
ouais je savais que ca allait te parler :oD
the.freezing.clown › mercredi 26 octobre 2005 - 23:52  message privé !
des influences At the gates... hum...