Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKhold › Krek

Khold › Krek

10 titres - 34:02 min

  • 01. Krek
  • 02. Blod og blek
  • 03. Innestengt i eikekiste
  • 04. Oskorei
  • 05. Byrde
  • 06. Lysets flukt
  • 07. Grepet om kniven
  • 08. Midvinterblot
  • 09. Varde
  • 10. Silur wie

line up

Gard (chant, guitare), Rinn (guitares), Grimd (basse), Sarke (Batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
rock
Styles personnels
black metal

Avec "Morke gravers kammer", leur troisième album, les norvégiens de Khold avaient prouvé qu'on pouvait sortir sans sourciller trois fois de suite le même disque ! Qu'en est-il donc avec ce quatrième méfait, sobrement intitulé "Krek" ? Et bien... on prend les mêmes et on recommence ! La recette est donc malheureusement strictement identique à leur disques précédents... Toutefois ce nouvel album n'est pas tout à fait dénué d'intérêt car le groupe parvient à délivrer une dizaine de compositions relativement prenantes à mi chemin entre rock lourd et black metal. Et si l'inventivité et le renouvellement semblent définitivement hors de porté pour les norvégiens, l'inspiration, elle, est bien au rendez-vous : Khold en profite pour nous déverser un torrent de riffs bien efficaces sur le coin du museau, faisant de ce nouvel album un assez agréable moment pour l'auditeur. Pour le reste veuillez vous reporter aux chroniques de leur autres disques, tout y a déjà été dit en long en large et en travers par mes illustres collègues...

note       Publiée le mardi 18 octobre 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Krek" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Krek".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Krek".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Krek".

Powaviolenza Envoyez un message privé àPowaviolenza
avatar
Haaaaaaa cette basse...
Note donnée au disque :       
juj Envoyez un message privé àjuj
"trois fois de suite le même disque [...] on prend les mêmes et on recommence" ... tom, il fut un temps, je te trouvai de bons composition et goût, mais jouer à ça, tout seul le devras-tu
tom Envoyez un message privé àtom
qui a parler de summum d'immobilisme ? la chro évoque juste le fait que khold ne se renouvelle pas, ce qui est vrai, quand a la référence a korn, je dirai plutot limp bizkit :-))))
Note donnée au disque :       
juj Envoyez un message privé àjuj
sérieux, je comprends pas pourquoi il faut absolument que ce groupe soit le summum de l'immobilisme ; phantom me fait un peu plus furieusement penser à Unsane à chaque fois, alors que celui-ci, à première écoute, m'a évoqué des paquets d'autres trucs, dont Korn (cherchez pas les gars, ma crédibilté a cramé tellement souvent qu'elle est ignifugée); est-ce du black ? non si on parle de cette musique obsédée par la pureté et l'orthodoxie ; oui, comme Satyricon et DHG, quoique dans une tout autre voie ; et surtout, qu'est que j'en ai à branler ; c'est décomplexé et ça poutre joyeusement
stickgrozeil Envoyez un message privé àstickgrozeil
Carrément!!!