Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJRonald Shannon Jackson & The Decoding Society › Beast in the spider bush

Ronald Shannon Jackson & The Decoding Society › Beast in the spider bush

4 titres - 39:07 min

  • 1/ The Ancient Voice of "E" (9:47)
  • 2/ African Seance (8:56)
  • 3/ Ire (9:06)
  • 4/ Boiling Cabbage (11:18)

enregistrement

The Caravan of Dreams, Fort Worth, Texas, USA, 1985

line up

Ronald Shannon Jackson (batterie), Eric Person (saxophones alto et soprano), Akbar Ali (violon, barriphone), Cary Denigris (guitare), Reginald Washington (basse), Twins Seven Seven (chant, choeurs, percussions)

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
jazz harmolodique > fusion

Pour ceux qui ont été charmés par les extrapolations électriques entamées par Ornette Coleman sur "Prime Time" et qui auraient tenté l'aventure harmolodique en compagnie de James "Blood" Ulmer, sachez, si vous en demandez encore, qu'il existe d'autres pistes à explorer. On citera Jamaaladeen Tacuma ou encore Ronald Shannon Jackson, tous deux résidents honoraires de la susdite formation. Fort d'une longue carrière qui a vu ce dernier s'asseoir au poste de batteur pour des artistes aussi prestigieux et influents que Albert Ayler, Charles Mingus ou Cecil Taylor, c'est en transitant par le Prime Time qu'il développe, parallèlement à sa participation aux sessions du "Are You Glad to Be in America ?" de James "Blood" Ulmer, son propre véhicule qu'il baptise The Decoding Society. Vous auriez bien tort de considérer l'info comme anodine puisque parmi les membres de la formation d'origine on retrouve deux noms qui devraient à coup sûr à la fois vous interpeller et vous faire comprendre beaucoup de choses : Vernon Reid (Living Colour) et Melvin Gibbs (Rollins Band). Hélas, "Beast in The Spider Bush" ne nous fera pas le plaisir d'entendre ces deux monstres évoluer aux côtés du batteur émérite. Ce disque revient sur une prestation en concert datant de 1985 qui signe en réalité l'avènement de la seconde ère de la Decoding Society. Avec en guests les Twins Seven Seven, la musique de Ronald Shannon Jackson se pare de couleurs africaines et de chant, chose suffisamment rare que pour être signalé. C'est le cas du premier titre. Ailleurs, violon (le superbe "African Seance") et saxophones ("Ire", "Boiling Cabbage") prennent le dessus sans pour autant atteindre la même urgence qui fit le bonheur de disques tels que "Odyssey" ou "Black Rock" chez la concurrence. La prise de son n'est pas optimum, et faute de rééditions qui mettent trop de temps à voir le jour, ce live au Caravan of Dreams comblera comme il peut les trous béants laissés dans la discographie d'un artiste qu'il reste à découvrir.

note       Publiée le mardi 11 octobre 2005

partagez 'Beast in the spider bush' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Beast in the spider bush"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Beast in the spider bush".

ajoutez une note sur : "Beast in the spider bush"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Beast in the spider bush".

ajoutez un commentaire sur : "Beast in the spider bush"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Beast in the spider bush".