Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAin Soph (jap) › Hat and field

Ain Soph (jap) › Hat and field

  • 1993 • Nexus KICS 2514 • 1 CD digipack

cd • 8 titres

  • 1The Swan Lake5:46
  • 2Little Pieces part 11:36
  • 3Suite : Hat and Field10:01
  • 4Mizzle3:42
  • 5Canterbury Tale [for Pye Hastings & Richard Sinclair]3:00
  • 6Magic Carpet6:58
  • 7Little Pieces part 22:32
  • 8Pipe Dream7:52

enregistrement

Sanwa A-3 Studio, Tokyo, Japon, 1986

line up

Yozox Yamamoto (guitares), Kikuo Fujikawa (claviers), Masahiro Torigaki (basse), Taiqui Tomiie (batterie)

remarques

chronique

Styles
jazz
progressif
Styles personnels
symphonique fusion > canterbury wanna be

Pour une raison qui m'est inconnue (et ce n'est pas faute d'avoir cherché), le groupe progressif japonais Ain Soph a mis six ans avant de donner une suite à son tout premier disque, "A Story of Mysterious Forest". Entre-temps, Yozox en aura profité pour balayer devant sa porte, ne gardant que son bassiste de la première heure, Masahiro Torigaki. Fondamentalement, ça ne change pas grand chose. Ain Soph reste ce groupe qui se rêve plus gros que le boeuf et qui, de toute évidence, ne manque pas d'ambition. L'aspect le plus symphonique n'est toutefois plus aussi prépondérant qu'auparavant, seul "Pipe Dream" fait, pour ainsi dire, office d'exception. Les claviers restent bien présents et c'est dans les excès qu'ils nous remémorent cette tendance qui n'est pas du goût de tout le monde. Mais la construction des morceaux reposant ici plus volontiers sur une structure de type jazz, les faiblesses mélodiques n'ont pas vraiment le temps de se faire remarquer. Yozox met les bouchées double et dirige vraiment les débats au gré de signatures rythmiques très fouillées qui ne sont pas loin de pouvoir se mesurer à tout ce qui fût accompli en leur temps par Area, Arti+Mestieri, Return to Forever ou le Mahavishnu Orchestra, comme le démontre la plage titre. Pour autant, "Hat and Field" n'est pas pure technique. Une certaine idée du mauvais goût plane encore sur cette quarantaine de minutes mais, mis à part quelques couleurs que d'aucun trouveront inappropriées ("Magic Carpet"), ça ne paraît pas aussi insurmontable. "A Story of Mysterious Forest" et "Hat and Field" sont à considérer comme les deux seules véritables réalisations du groupe japonais, la majorité des titres parus au début des années quatre-vingt dix étant des chutes studio ou des témoignages en concert à la qualité d'enregistrement des plus douteuses. En 1997, Yamamoto ira rejoindre Bellaphon, scellant définitivement le sort de cette formation qui fût la source de bien des vocations au pays du soleil levant. Je ne sais pas si je dois m'en réjouir ou, au contraire, le déplorer...

note       Publiée le lundi 10 octobre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Hat and field".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hat and field".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hat and field".