Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThyrfing › Valdr Galga

Thyrfing › Valdr Galga

10 titres - 49:22 min

  • 1. Prelude : Heading for the Golden Hall (7.26)
  • 2. Storm of Asgard (4.56)
  • 3. From Wilderness Came Death (4.29)
  • 4. Askans Rike (4.39)
  • 5. Valdr Galga (4.40)
  • 6. The Deceitful (5.12)
  • 7. Arising (3.00)
  • 8. Firever (4.55)
  • 9. A Moment in Valhala (4.40)
  • 10. Mimer’s Well (5:21)

enregistrement

Produit par Tommy Tägtren et coproduit par Peter Tägtren au studio Abyss du 19 au 30 octobre 1998.

line up

Thomas Väänänen : vocaux. Patrick Lindgren : guitare et vocaux. Kimmy Sjölund : basse et vocaux. Jocke Kristensson : batterie et vocaux. Peter Löf : synthétiseurs.

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
heavy/black metal viking

Ce deuxième album de Thyrfing marque une énorme progression par rapport au premier et constitue un gros coup de cœur à titre personnel. L’emphase, le lyrisme, l’ardeur romantico-mytho-épique de la musique de Thyrfing atteignent ici une dimension impressionnante. De magnifiques mélodies sont mises en scène les unes après les autres, remarquables de grandiloquence, jusqu’à atteindre par moments une théâtralité colossale dont peu de groupes savent se rendre capables. Sa puissance de feu, son ampleur lyrique, sa constance mélodique, sa densité placent sans peine cet album aux côtés des grands du metal symphonique, qu’il s’agisse de heavy ou de black. A propos de style, les parties guitares (au son typiquement Abyss) s’inscrivent dans la plus pure tradition suédoise, les rythmiques ultra massives et ultra couillues alternant avec des leads tous plus élégants les uns que les autres. La voix, elle, reste typique d’un black suédois à la Marduk : hargneuse, épaisse et grasse, plus conquérante que désespérée. On trouve en outre ici des structures beaucoup plus efficaces que sur le premier album ; la dynamique est sans faille, donnant un véritable sens à chaque morceau, le faisant avancer et emmenant l’auditeur avec bonheur au terme d’un album qui passe décidément bien vite. Les ambiances s’enchaînent à merveille, variant du gaillard festif – façon banquet nordique, comme l’illustre une pochette juste kitsch comme il faut – au grand emballement symphonico-martial, épique et solennel, plein de fièvre et de fureur – genre « Allez les gars ! Au feu !! A MOOORT !!! » – sans oublier quelques (rares) moments au climat plus sombre, plus mélancolique et plus posé – c’est-à-dire quand le guerrier rentre chez lui après une bonne branlée pour gémir sur les genoux de sa blonde. Le tout servi par un clavier très en avant, grattes et batterie se contentant de tenir leur rôle – rien que leur rôle, mais tout leur rôle, la batterie faisant preuve de suffisamment de caractère et d’intelligence. Ce « Valdr Galga » est tout bonnement un grand album de black metal symphonique (qui m’éclate autant qu’un « Moon in the Scorpio » ou qu’un « To the Gates of Blasphemous Fire », dans des registres différents), ainsi qu’un incontournable du metal viking, à ranger aux côtés des vieux Enslaved, de Windir, de Kampfar, de Falkenbach ou du premier Vintersorg. (Novembre 2005)

note       Publiée le dimanche 9 octobre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Valdr Galga".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Valdr Galga".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Valdr Galga".

Rikkit › mercredi 12 septembre 2018 - 18:36  message privé !

On a rarement fait mieux dans le style.

Note donnée au disque :       
Rikkit › mercredi 12 septembre 2018 - 18:36  message privé !

Un des meilleurs skeuds de Viking Metal. Sublime, terrifiant, lyrique et romantique.

Note donnée au disque :       
romano666 › vendredi 7 novembre 2008 - 14:34  message privé !

La claque d'entrée ici !! le 1er titre est excellent tout simplement , a écouter à fond les ballons , sa boost , surtout en caisse héhé !! Sinon au risque de me faire lyncher , je trouve qu'il y a une ressemblance , entre le titre "The Deceitful" ( moi c'est le titre 5 , on a pas tous la meme tracklist en effet ) , et Dimmu borgir période enthrone ... bon je parle dans la conception avec l'utilisation du clavier et des lignes de guitares , j'ai trouvé une similitude !! quoiqu'il en soit , ce titre est bon alors chie d'dans xD... Bref , une bonne surprise et mon préferé des albums de Thyrfing ..

Note donnée au disque :       
Le Troll › jeudi 19 octobre 2006 - 19:42  message privé !
Euhhh juste une petite remarque la tracklist est mauvaise....tu as oublié "Great man's return"... L'intro et la deuxieme ne font qu'une piste ce qui décale tout !! A bon entendeur salut !!
Anomaly › dimanche 9 juillet 2006 - 14:45  message privé !
Merde, je voulais dire "Firever", pas "Arising"... Sorry...
Note donnée au disque :